Un séisme de 6,6 frappe Hawaï

Actualités - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

                                        Un séisme de 6,6 frappe Hawaï

 

WASHINGTON  - Le séisme qui a frappé dimanche l'archipel d'Hawaï a atteint une magnitude de 6,6 selon un institut américain et provoqué une panne de courant, mais aucun tsunami n'est attendu.

L'Institut national de géophysique américain (USGS) a initialement annoncé une magnitude de 6,3 et l'a ensuite relevée à 6,6. Pour mesurer la puissance d'un séisme, l'USGS utilise la "magnitude de moment" (Mw). Sur cette échelle ouverte, un séisme atteignant une magnitude d'au moins 6 est considéré comme fort. Ce séisme dont l'épicentre est localisé à 246 kilomètres de Honolulu, et qui a frappé dimanche à 17H07 GMT, n'a pas fait de victime, a indiqué la gouverneur de l'Etat Linda Lingle vers 19h30 GMT. Il n'y a "pas d'information sur des victimes", a indiqué Mme Lingle dans des déclarations diffusées par la radio à Hawaï et ensuite rediffusées sur CNN. "Il n'y a pas de tsunami attendu", a indiqué pour sa part le centre d'alerte des tsunamis basé à à Hawaï.

Selon l'institut américain, le séisme a été suivi par un deuxième secousse de magnitude 5,8 puis par plusieurs autres répliques moindres. Le courant a été coupé sur l'île d'Oahu, où se situe la capitale Honolulu. Selon les autorités, le rétablissement de l'électricité devrait prendre des heures. "Nous avons été informés de dommages et de quelques glissements de terrain sur la grande île d'Hawaï," a précisé Don Blakeman, un sismologue de l'institut américain interrogé. "Les dégâts sont en rapport avec ce que nous pouvons attendre d'un séisme de cette ampleur mais je ne prévois rien de catastrophique. Cependant on ne peut jamais savoir", a-t-il ajouté.

CNN a souligné que certaines communications téléphoniques ont été coupées avec l'archipel. Selon un touriste américain interrogé par CNN la première inquiétude a été le risque éventuel d'un tsunami. "Un tsunami c'est ce à quoi les gens ont pensé en premier. Les gens ont commencé à courir vers les hauteurs" a expliqué à CNN Erick von Ancken.

CNN, citant un journaliste local, souligne également que l'activité à l'aéroport d'Honolulu est totalement désorganisée. "Il n'y pas suffisamment d'électricité pour faire fonctionner les ordinateurs", a expliqué Daryl Huff. Tous les aéroports de l'archipel interdisent le décollage des avions mais les atterrissages sont en revanche permis. Le séisme a provoqué des chutes de pierre et endommagé de nombreuses routes conduisant les autorités locales à recommander aux résidents de ne pas sortir de chez eux. Toujours selon CNN, certains hôpitaux auraient fait état de personnes s'étant présentées avec des fractures et des coupures.

Depuis l'annonce du séisme, la chaîne de télévision américaine diffuse en continu des informations exclusivement en provenance d'Hawaï.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi