Un re confinement en Israël et une révolution en marche

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le re confinement en Israël et une révolution des citoyens en marche

Fermer le pays est le plus facile, mais c'est un coup mortel pour tout.
Ce qui va se passer dans les prochains jours, en Israël, c'est qu'il y aura une révolte.
Des groupes de pression manifesteront il  y aura un chaos général et économique en Israël.
Cela aurait pu être évité

Il faut le dire à voix haute: le confinement est une folie. Ce n'est pas une solution à quoi que ce soit. Si la plage et les restaurants posent problème, comment se fait-il que Netanya, Tel Aviv et Bat Yam ne soient pas des villes rouges pour la propagation du virus?

Pourquoi ne pas parler aux ultra-orthodoxes et aux Arabes les yeux dans les yeux.
Pourquoi ne pas admettre que cette maladie, du moins en Israël, ne tue pas autant de personnes que toute autre maladie ?
Fermer le pays est le plus facile, mais c'est un coup mortel.
Peut-être qu'un dirigeant local va enfin se lever et annoncer que sa ville sera dirigée contrairement aux directives du gouvernement dysfonctionnel? Ron Huldai? Zvika Brut? Haim Bibbs? Zvika Gandelman? Il reste trois jours avant le déluge.

Disons-le à voix haute: la fermeture est de la folie. Ce n'est pas une étape importante, nécessaire et inévitable, c'est simplement un effondrement général de tous les systèmes de gouvernement en Israël. Il y a des façons infinies d'expliquer avec tel ou tel argument, mais celui qui a décidé de fermer tout le pays à partir de ce vendredi a en réalité dit: "Je ne sais pas quoi faire. Je n'en ai aucune idée. Alors soyons fou fermons tout et c'est tout."

Les médias regorgent d'informations contradictoires. Les politiciens et les médecins disent des choses et leurs contraires . Mais la réalité est très claire. Par exemple - Tel Aviv est ouvert. Herzliya aussi. Bat Yam aussi. Netanya aussi. Il a des plages bondées et des restaurants animés. 

Et une grande foule se promène dans les centres commerciaux dans la chaleur estivale, est-ce un miracle que ces villes ne se rapprochent pas de la morbidité de Jérusalem et de Bnei Brak ?

Peut-on en déduire que la plage n'est pas un site de contagion?
À propos, des gens du monde entier vont déjà au cinéma
.Et ici, il s'avère que les cinémas restent des incubateurs du virus !

Les gymnases dans leur nouvelle version ventilée ne sont pas non plus la source d'une infection massive. Alors pourquoi les fermer?

Et les hôtels? Y a-t-il eu un hôtel en Israël qui était une folle source d'infection en août? Un hôtel où tous les invités sont restés ensemble? S'il y a, dites-nous et montrez-nous le.
Alors pourquoi fermer les hôtels pendant les congés, nuire aux moyens de subsistance de tous les travailleurs sur le terrain et annuler les vacances attendues par des dizaines de milliers d'Israéliens? Qu'est-ce que cela va donner? À qui cela va-t-il aider?

Il n'y a pas de leader en Israël

La vérité est qu'il n'y a actuellement aucun dirigeant en Israël.  Qu'en est-il du substitut? Pourquoi Benny Gantz ne dit rien? Vous ne criez pas? Pourquoi Gabi Ashkenazi, un homme qui sait diriger, ne mène-t-il pas lui-même une campagne? Il ne nous restait plus que Naftali Bennett, mais il est dans l'opposition.

On s'attendrait à la restauration d'un maire héroïque, disent Ron Huldai qui aspire à être le prochain Premier ministre, ou Zvika Brut de Bat Yam qui a excellé au premier tour, et  oserait dire "Je dirige ma ville différemment, je ne ferme pas tout comme ça et c'est tout."

Mais non ! C'est tellement décevant et surtout frustrant. Parce que quoi? Il va y avoir maintenant un mois où tous les enfants resteront à la maison.
Et alors? Ne joueront-ils pas avec des copains dans la cour de l'immeuble ? Mais vous rêvez ! Tout le monde ira dans la rue , plus qu'avant même. Parce que c'est ainsi que parents et enfants pourront continuer à survivre durant un mois.

Tous les restaurants seront fermés, les coiffeurs, les magasins, tout s'effondrera, et cette fois pour de vrai. Pas de travail, pas d'argent.

Le nombre de personnes infectées va diminuer, certes, mais quelle est la raison pour laquelle il n'augmentera pas à nouveau dans trois mois au déconfinement ?
Alors pourquoi obéir à cette merde?

Et nous n'avons encore rien dit des manifestations de Balfour. Personne ne me convaincra que l'un des buts de la fermeture n'est pas de supprimer ces manifestations qui rend dingue le premier ministre. Alors quoi, pour des centaines de manifestants tout un pays est puni ? Enfermé, à attendre la bonne grâce pour enfin sortir et peut être aller travailler ?

Et la maladie? Disons la vérité, cette maladie tue principalement les personnes âgées et il faut  prendre soin d'eux.
Mais le virus fait actuellement rage principalement dans les localités surpeuplées et pauvres des Haredim et des Arabes.

S'il y avait un Premier ministre opérationnel ici, il siégerait toute la journée et toute la nuit, avec ces dirigeants publics et trouverait un moyen de traiter avec eux. Il trouverai un moyen d'amener ces citoyens à se réinitialiser et à essayer de changer les comportements et de lutter contre la maladie.

Mais personne ne fait cela, car il n'y a pas de gouvernement qui fonctionne. En Israël, ce qui va se passer dans les jours à venir, c'est qu'il y aura une révolte. Des groupes de pression manifesteront.

Il  y aura un chaos général ici. Et ce qui est paradoxal est la signature de paix qui aura lieu ,demain, sur l'herbe verte à Washington et qui n'a absolument rien à voir avec nos vies en ce moment.

Nous allons en quelque sorte passer Rosh Hashanah, mais ensuite nous devons devenir dingues. Ce n'est pas juste pour nous d'être à nouveau des moutons à l'abattoir, d'autant plus que cette fois c'est économique, et c'est ce qui peut nous tuer bien plus que le virus.
Auteur : Gal Ochowski

Source mako.co.il

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi