Un Palestinien a usurpé l'identité d'un Juif américain pour vivre en Israël

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Gudat Abdullah Omar un palestinien qui usurpé la nationalité israélienne

Un Palestinien arrêté pour vol d’identité

Après avoir passé quinze années sur le territoire israélien dans l’illégalité, un Palestinien a été débusqué après avoir volé l’identité d’un Juif américain.

Gudat Abdullah Omar s’est complètement engouffré dans la société israélienne. La police a déposé jeudi un acte d'accusation contre un Palestinien qui se faisait passer pour un citoyen juif américain.

Gudat Abdullah Omar un palestinien qui usurpé la nationalité israélienne

Gudat Abdullah Omar un palestinien qui usurpé la nationalité israélienne

Il vivait en Israël sous une fausse identité depuis plusieurs années. Grâce à des documents frauduleux, tels qu'une pièce d'identité, un permis de conduire et même un certificat de l'ambassade des États-Unis, Omar pouvait vivre et travailler en Israël.

Résident de Jéricho en Cisjordanie, Gudat Abdullah Omar est accusé de fausses déclarations, d’obtention de faux documents officiels. Une demande de renvoi, en attendant la conclusion de la procédure judiciaire, a été faite.

Le vol d'identité a débuté en 2016, mais la police affirme qu’Omar vit en Israël sous diverses fausses identités depuis près de 15 ans. Selon l'acte d'accusation déposé contre lui, l'accusé a usurpé l'identité d'un homme nommé Joe Thomas, un citoyen juif américain qui a immigré des États-Unis.

Sous cette identité, Omar a loué un appartement à Tel Adashim (un moshav au nord d'Israël) avec ami juif, qui n'était pas au courant de sa véritable identité.

Il avait plusieurs emplois agricoles et travaillait dans une entreprise de stores. Omar a même terminé un cours de formation en construction en haute altitude en se faisant passer pour Joe Thomas.

Selon la police, outre la falsification de documents, Omar a inventé toutes sortes d’histoires pour corroborer son identité fictive. Il même apprit à parler l’anglais américain de façon très poussée pour avoir l’accent américain.

Selon ses collègues de travail et ses voisins, ce Palestinien serait orphelin et aurait grandi en Caroline du Nord. Il aurait également été à l’internat militaire. Omar rien n’a laissé au hasard. Pour dissimuler tout soupçon, il a fait croire que sa mère était une juive française et qu'il avait étudié dans une Yeshiva (un centre d'étude de la Torah et du Talmud dans le judaïsme).

Parmi les autres documents trouvés en sa possession figurait un certificat VIP du ministère de la Défense, dans lequel il était présenté comme « le chef du département de la sécurité de l'ambassade américaine ».

L’accusé a été arrêté à plusieurs reprises par le passé. Selon son casier judiciaire, il a un riche passé criminel, qui comprend de fausses déclarations et d’autres infractions telles que les infractions à la sécurité (placement d’explosifs), infractions sexuelles, intimidation et violence. Il a passé dix ans derrière les barreaux et a été condamné en tout à plus de dix ans d’emprisonnement.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi