Un nouveau record de violence policière en Israël pour non-port de masque -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Voir la vidéo filmé par un de ses amis durant l'arrestation musclée 

La police a attaqué un jeune homme à Holon qui ne portait pas de masque et qui a refusé de donner son identité

Un autre record de violence policière  contre un civil non masqué a été enregistré sur les réseaux sociaux hier soir.

Les policiers ont demandé à un jeune homme de 24 ans qui ne portait pas de  masque sur son visage, ce qui est contraire aux instructions du ministère de la santé , dans la nuit de vendredi à samedi à Holon, de donner son identité.

Après avoir refusé, la police a tenté de l'arrêter, mais c'est lui qui a demandé à ce que les policiers présentent leur carte d'identité.

Dans la vidéo publiée, les policiers semblent ne pas répondre à ses appels, essayant de l'arrêter avec force, tout en le frappant et en l'électrocutant avec le pistolet Taser. La vidéo elle-même diffusée sur les réseaux a été filmée par un citoyen présent sur les lieux.

Selon un jeune policier, il a d'abord refusé de révéler ses coordonnées, n'a pas coopéré et a parlé au téléphone, tandis que ses deux amis qui étaient avec lui se sont identifiés à la police. La caméra corporelle d'un des policiers est tombée lors de l'arrestation, mais il y a un enregistrement d'une caméra corporelle d'un autre policier présent sur les lieux.

La police israélienne a déclaré: "La vidéo et les détails de l'affaire seront transmis de notre initiative au Département des enquêtes policières et agiront conformément à ses résultats."

L'homme qui a été agressé dans la vidéo a finalement été arrêté pour suspicion d'agression criminelle et de menaces de délits et d'avoir dérangé un policier dans l'exercice de ses fonctions.

Le policier et un bénévole de la sécurité qui sont filmés dans la vidéo ont déclaré que c'était lui qui leur avait fait des ecchymoses.

En revanche, l'homme a affirmé qu'il avait une commotion cérébrale. Les trois personnes impliquées - le policier, le volontaire et l'homme ont été soignés à l'hôpital Wolfson de Holon immédiatement après l'incident.

Un tribunal de première instance a critiqué cette arrestation violente, déclarant: "Ce genre d'événement fait l'actualité avec une escalade inutile alors qu'il aurait pu se terminer plus modérément".

L'arrestation de l'homme a été initialement prolongée jusqu'à lundi, mais son avocat a fait appel au tribunal de district pour lui demander de présenter la vidéo que le citoyen a prise sur son appareil mobile. La police a refusé et l'affaire a été renvoyée au tribunal de première instance de Tel Aviv, qui a ordonné la libération de l'homme dans des conditions restrictives. La police s'est opposée et a demandé un retard d'exécution à ce jour à midi.

L'avocat du jeune homme a déclaré: "D'après ce que j'entends de lui, il a été électrocuté à plusieurs reprises. Il lui ont donné un coup de poing au visage et sa lèvre supérieure et inférieure sont enflées. Selon lui, les policiers l'ont frappé avec des objets puissants dans la tête." L'avocat a déclaré que "l'homme est en mauvais état physique après la commotion cérébrale et qu'il a vomi plusieurs fois au poste de police et au centre de détention".

Voir la vidéo filmé par un de ses amis durant l'arrestation musclée

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi