Un Israélien passible de 80 années de prison pour fraude aux options binaires

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Lee Elbaz Archives - If Americans Knew Blog

Un fraudeur israélien d'options binaires condamné par un tribunal américain
Un dirigeant dont l'entreprise faisait partie intégrante de l'industrie israélienne des options binaires de plusieurs milliards de dollars, qui a escroqué des millions de personnes dans le monde au cours de la dernière décennie, a été condamné mardi par un tribunal américain pour fraude électronique.

Lee Elbaz, le PDG de Yukom Communications, qui a été arrêté par le FBI en 2017, a été reconnu coupable d'avoir volé plus de 145 millions de dollars, a rapporté The Times of Israel. L'acte d'accusation allègue que Lee Elbaz et ses subordonnés ont induit les investisseurs en erreur. Son avocat a blâmé ses employés pour la fraude.

Selon le Times, dont les reportages en anglais sur les options binaires ont poussé les autorités à agir, l'industrie des options binaires en Israël a rapporté jusqu'à 10 milliards de dollars par an au cours de la dernière décennie. Des centaines d'entreprises locales israéliennes ont fraudé des millions de personnes dans le monde.

Les options binaires sont commercialisées comme un instrument financier qui peut rapporter rapidement de gros rendements.

Les sites Web des sociétés permettaient aux clients de parier sur la possibilité qu'une marchandise, comme une action ou un indice boursier, augmente ou diminue de valeur sur une courte période de temps.

Dans la plupart des cas, cependant, les clients ont perdu la totalité ou presque de l'argent qu'ils avaient investi parce que le jeu était truqué.

Les vendeurs utilisaient régulièrement de fausses identités et faisaient de fausses déclarations sur leur emplacement, leurs titres de compétences et leurs produits. Israël a interdit cette industrie en 2017.

Lee Elbaz est passible d'une peine maximale de 80 ans de prison.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi