Un État de l’Inde accorde le statut de minorité à la communauté juive

Actualités, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Benyamin Netanyahu, accompagné de sa femme Sarah, a visité l'Inde en début d'année.

L'État Gujarat de l’Inde a accordé le statut de minorité à sa communauté juive. Ce statut lui permettra de bénéficier de certains avantages.

Gujarat, état de l’Inde situé à l’ouest du pays, a reconnu la communauté juive minoritaire. La reconnaissance signifie qu’ils « bénéficieront des programmes d'aide sociale formulés pour les communautés religieuses minoritaires dans la juridiction du Gujarat », a annoncé le gouvernement.

Après le Maharashtra et le Bengale occidental, le Gujarat est le troisième état à accorder ce statut à leurs communautés juives.

Gujarat abrite environ 170 Juifs, principalement dans la ville d'Ahmedabad. La ville abrite également la seule synagogue de l'État, la synagogue Magen Abraham, construite en 1934.

En 1948, à la création d’Israël, l’Inde comptait environ 25 000 Juifs. Durant les soixante années qui ont suivi, plus de 24 000 juifs ont quitté l’Inde, la plupart ont immigré en Israël.

au 8e siècle, la tribu Beni Menashe s'est fait expulsé d'Israël et a rejoint l'Inde.

au 8e siècle, la tribu Beni Menashe s'est faite expulsé d'Israël et a rejoint l'Inde.

Ces dernières années, plusieurs milliers de personnes du nord-est de l’Inde ont prétendu être descendants de tribu juive biblique perdue, les Bnei Menashe. Après plusieurs années de discussions et négociations sur leurs liens avec le judaïsme, ils ont émigré en Israël. Selon eux, ils seraient les descendants de Juifs qui furent exilés de l’ancien Israël vers l’Inde au 8siècle.

En début d’année, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu s’est rendu en Inde afin de renforcer les relations avec le gouvernement nationaliste hindou de Narendra Modi, notamment sur le sujet iranien. Ces derniers temps, l'Inde a resserré ses liens avec l'Iran, pays qui s’est engagé à « rayer Israël de la carte du monde ».

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi