Un coûteux atterrissage d'urgence pour un passager israélien

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Atterrissage d'urgence suite à la crise d'angoisse d'un passager israélien

Sans compter le prix du carburant et de l’atterrissage d'urgence, le détour a coûté environ 20000 euros.

La panique combinée à l’alcool vendu en duty free ont conduit un israélien nommé Zahi Lebhardt à faire un malaise durant un vol au départ de l’Allemagne et à destination du Canada. Selon le Daily Mail, cet incident a contraint l’appareil à faire un arrêt d'urgence particulièrement coûteux à Manchester pour débarquer le passager.

Lebhardt, un père de deux enfants âgé de 31 ans, était en route pour rendre visite à sa petite amie sur un vol Lufthansa, le 6 avril. Subitement, il a fait une crise d’angoisse et envahi par la panique,  il s’est enfermé dans les toilettes, s’est mis à crier et à griffer le mur de la cabine des toilettes jusqu'à parvenir à le lacérer.

Lorsque l'équipage a réalisé qu’il n’était pas en mesure de calmer le passager, le capitaine a décidé de déverser 36 tonnes de carburant et de faire un atterrissage d'urgence à Manchester, craignant que Lebhardt ne pose problème lors du survol de l'océan.

Lebhardt a été débarqué avec ses bagages et est depuis détenu dans la ville de Manchester.

Victime d'une crise d'angoisse en plein vol

Victime d'une crise d'angoisse en plein vol

Sans compter le prix du carburant et celui de l'atterrissage d'urgence, le détour à coûté environ 20 000 euros.

Lebhardt est apparu  sur une vidéo de la prison du tribunal de Manchester, où il a admis qu'il était ivre durant le vol.

Il a été condamné à trois mois de prison et a une amende 200 livres sterling. Lufthansa l’aurait également poursuivi pour les frais de déviation du vol.

Selon le Daily Mail, Lebhardt avait déclaré devant le tribunal qu'il faisait le voyage pour rendre visite à sa petite amie, qui se rétablissait d’un cancer de la peau.

"Cela ne se reproduira jamais, je le jure. Je veux revenir auprès de mes enfants et devenir un citoyen respectueux de la loi. Je suis une personne normale et j'ai honte d'être dans cette situation", a déclaré M. Lebhardt.

Son avocat, Vic Wozny, a déclaré que son client était un «passager nerveux» qui souffrait de trouble obsessionnel compulsif (TOC).

"Il est originaire de Tel-Aviv et les israéliens sont réputés pour être bruyants et impétueux, plus que les New-Yorkais. Cela pouvait sembler agressif, mais cela ne l’était pas", a déclaré Wozny.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi