Un adolescent poussé dans le vide par Daesh puis lapidé

Actualités, Antisémitisme/Racisme, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Daesh crime homosexuel

La barbarie de DAECH n'a aucune limite. Les hommes commanditent des meurtres, des attentats ,ils crucifient, lapident ,décapitent et brûlent vives des personnes. Nouvelle scène d'horreur pour un homosexuel. La scène se passe à Tal Abyad, près de Raqqa la capitale officieuse de l'Etat islamique sur le toit d'un immeuble de sept étages. 

L'Etat islamique punit l'homosexualité. Ce régime de terreur considère que c'est un crime qui doit être puni par la mort. Depuis plusieurs semaines, les canaux de propagande du groupement terroriste diffusent des images de ses crimes contre les gays.
Nouvelle apparition d'une vidéo choc, où on voit un "homosexuel" jeté du haut d'un immeuble.

Accusé d'homosexualité, un adolescent  a été balancé dans le vide par une poignée de sympathisants de l'EI du toit d'un immeuble ayant survécu à sa chute il  a été achevé par lapidation.

DAESH crime homosexuel

DAESH crime homosexuel

Les yeux bandés, maintenue de force sur une chaise,la victime n'a rien pu faire face à ces barbares. 

Ce n'est pas une première pour l'Etat islamique. Le mois dernier, deux homosexuels avaient déjà été jetés du haut d'un édifice. Deux autres personnes avaient été crucifiées.

Une immense foule a assisté à cette exécution publique. L'adolescent homosexuel de 15 ans a été arrêté par la police de DAESH alors qu'il se trouvait dans la maison du dirigeant qui l'a violé, un dénommé Abu Zaid al-Jazrawi. Ce dernier, condamné à être exécuté dans un premier temps, a finalement été envoyé au front en Irak suite aux protestations de hauts dirigeants de l'EI.

Même haine, violé à plusieurs reprises par un chef local de l'organisation djihadiste, qui a lui-même été expulsé vers l'Irak,un adolescent de 15 ans a été exécuté par l'État Islamique en le jetant d'un toit dans la ville de Deir Syrie. Son crime ? être homosexuel.


Nathalie ZADOK

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi