Israël : le Trésor cherche à couper les droits des immigrants aisés

Actualités, Alyah Story, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : le Trésor cherche à couper les droits des immigrants aisés

Selon une proposition du ministère des Finances, les nouveaux immigrants aisés ne recevront plus le panier d’absorption habituellement accordé aux olim.

La proposition fait partie d'une nouvelle liste de réductions budgétaires destinées à financer les nouvelles initiatives du gouvernement, et stipule que les olim possédant un actif de plus de 500.000 NIS ne seront pas admissibles à l'aide financière et aux avantages accordés avec le sal klita (panier d'absorption) dont le montant dépend du nombre de membres de la famille immigrante.

Le ministère propose simultanément d'augmenter de 10% le montant du panier d'absorption fourni à ceux qui remplissent les conditions pour le recevoir.

La proposition vise à faire face à la situation dans laquelle des olim ayant des moyens considérables venant de pays comme la France bénéficient d'un panier d'absorption valant des milliers de shekels sans avoir réellement besoin de l'assistance fournie.

Dans le passé, le ministère des Finances avait mentionné que le panier d'absorption serait fourni uniquement aux olim des pays d'Europe de l'Est et d'Amérique latine, ainsi que de certains pays africains et asiatiques. En 2002, cependant, le gouvernement a changé de tactique et a décidé de l’octroyer à tous les olim.

La décision, si elle est mise en œuvre, permettra au ministère de l'Intégration des immigrants d'économiser 100 millions de NIS et à celui de la Construction et du logement, qui aide les nouveaux olim à payer leur loyer, 30 millions de NIS.

Une autre initiative faisant face à une résistance enragée retirera 500 millions de NIS du Fond pour le maintien de la propreté en 2019, et retirera 50% de ses fonds chaque année.

recyclage des déchets

le recyclage des déchets

Chaque année, les autorités locales déposent des centaines de millions de shekels dans le fonds, conformément à la quantité de leurs ordures, comme une sorte d'amende. Les fonds sont ensuite utilisés pour trouver des solutions plus respectueuses de l'environnement pour le traitement des déchets.

En réalité, le ministère des Finances a été accusé d'avoir déjoué l'objectif du fond et de réduire ses recettes chaque année, ce qui l'empêche d'utiliser son budget aux fins prévues.

Report des modifications d'accessibilité

Un autre changement inquiétant que le ministère des Finances prévoit est de reporter la mise en œuvre d'une décision gouvernementale antérieure pour achever le travail nécessaire dans le but de rendre ses bâtiments accessibles aux personnes handicapées d'ici novembre 2018, avec seulement 47% des bâtiments actuellement accessibles.

Le ministère des Finances prévoit désormais de reporter la mise en œuvre de la décision sur l'accessibilité et de la repousser jusqu'en 2021, ce qui permettra au gouvernement d'économiser 65 millions de NIS cette année seulement.

Un autre coupe du ministère des Finances sûre de face à la résistance de la police est la tentative de diminuer le subventionnement des déjeuners des policiers.

Alors qu’ils bénéficient actuellement d'une subvention complète, le ministère des Finances cherche à les inclure dans le cadre d'un accord signé avec la Fédération du Travail Histadrut en 2017 qui fournit seulement 16 NIS par repas pour les employés.

Parallèlement aux coupes prévues dans d'autres ministères, le ministère des Finances entend faire pression sur la fermeture de 22 missions du ministère des Affaires étrangères dans le monde, tout en réduisant 140 emplois en Israël, ce qui permettra d'économiser respectivement 176 et 40 millions de NIS.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi