Transaction pour l'admission d'un élève à Harvard par un professeur israélien

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Harvard_University_Widener_Library

Harvard licencie un entraîneur d'escrime d'origine israélienne qui a vendu sa maison au père d'un futur étudiant

L'entraîneur d'escrime de Harvard  depuis plus de 20 ans, est né en Israël a été licencié pour la vente douteuse de sa maison à un riche homme d'affaires dont le fils a ensuite été admis à l'université Ivy League.

Peter Brand a été licencié à la suite d'une enquête interne de trois mois, a annoncé l'école dans un communiqué. Harvard avait lancé l'enquête après que la vente de la maison avait été rapportée pour la première fois en avril dans le Boston Globe et avait conclu que Brand avait enfreint sa politique de conflit d'intérêts.

Peter Brand a été élevé dans un kibboutz israélien jusqu'à ce qu'il émigre à l'âge de 13 ans. Lui et sa femme ont vendu leur maison en mai 2016 à Jie  Jack Zhao du Maryland pour 989 500 dollars, soit des centaines de milliers de dollars de plus que sa valeur évaluée à 549 300 dollars, a rapporté le Globe.

Jack Zhao a revendu cette maison inhabitée 17 mois plus tard, avec une perte de 324 000 dollars.
Son fils cadet était un lycéen intéressé à fréquenter Harvard, tout comme son frère aîné  qui faisait partie du fameux groupe d'escrime de Brand. A présent le cadet a également rejoint à Harvard et fait partie de l'équipe d'escrime.

Les transactions ont semblé inhabituelles selon l'évaluateur de la ville, a-t-il déclaré au Globe en avril.

Un grand jury fédéral enquête sur la vente. Cela ne fait pas partie des actes d'accusation dans le scandale des admissions dans les collèges à l'échelle nationale.

En avril, Zhao a déclaré au Globe qu'il avait acheté la maison en faveur de Brand, devenu un ami, afin d'alléger le fardeau de la distance parcourue par Brand pour se rendre à l'école. Il nia que cela pût avoir une quelconque incidence sur l'intérêt de son fils pour Harvard, notant que son fils était un excellent étudiant et également un excellent escrimeur.

Peter Brand nie tout acte répréhensible, selon son avocat, Douglas Brooks. Harvard a déterminé que Peter Brand n'avait commis aucune irrégularité dans ce recrutement.

Peter Brand a guidé l'équipe vers des réalisations notables, notamment l'envoi d'athlètes aux Jeux olympiques et la conduite de Harvard vers son premier championnat par équipe de la NCAA.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi