Théâtre juif: Adolf Cohen une bombe ...

Actualités, Artistes, Coup de théâtre, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Adolf Cohen pièce de théâtre juive, à la comédie bastille à Paris avec Isabelle De Botton

Une pièce qui tombe à pic !

À l'heure où Israël subit une des plus grandes escalades de violences avec attaques au couteau, à la hache, à la voiture bélier.
Au moment où Israël est en état d'alerte maximale où sa priorité est de  protéger ses habitants, de trouver chaque jour de nouvelles solutions afin de réduire le nombre des victimes, et  au mieux d'empêcher, de déjouer, les attaques terroristes , voici une pièce qui vient à contre-courant et qui parle de paix !

Adolf  Cohen avec sa mère adoptive  Catholique

Adolf Cohen avec sa mère adoptive catholique

Il faut beaucoup de courage pour oser parler de paix quand des hommes sont achevés à coup de hache par ses propres voisins.

Ce texte est pourtant merveilleusement interprété par Isabelle De Botton et Jean-Loup Horwitz .Il veut exprimer l'espoir d'une paix nécessaire entre deux peuples, il tente de passer un message politique à travers la religion.

Il nous oblige à réfléchir, à essayer de comprendre de qui la politique ou la religion a raison.Des brides de réponses apparaissent de-ci de-là  à travers le chemin de vie d'Adolf Cohen, mais  très vite contrariées par une nouvelle vision de la réalité. Paradoxes.

Un paradoxe déjà contenu dans son patronyme  :Adolf Cohen, "le juif et son prédateur réunis"
Puis en le poussant plus loin, celui de l'Eglise qui sauve les enfants Juifs des nazis pour finalement les convertir au catholicisme afin de sauver leur âme.
Ne sont-ils  pas issus de ce peuple déicide ? Les Juifs ont tué Jésus.  "Comment de simples mortels on pu tuer le fils de Dieu ?"

Paradoxe de ces fanatiques musulmans qui tuent au nom du Dieu miséricordieux révélé par Avraham.
Paradoxe d'Israël , terre de liberté et d'espérance, après le martyr vécu par son peuple,et qui est finalement à nouveau condamné à vivre avec ses ennemis et de les combattre chaque jour.

Paradoxe du coeur humain qui aspire à la fraternité et construit des murs, qui aspire au bonheur et qui créé du malheur.

Bande annonce interprétation époustouflante d'Isabelle De Botton

Le destin d'Adolf Cohen est le paradoxe de l'éternel combat entre les pulsions de vie et de mort que nous portons en chacun de nous.

C'est une pièce au message politique qui se veut fort , qui espère en l'homme bien plus qu' en Dieu, allant jusqu'à l'accuser de tous les  maux .Sans l'homme point de Dieu mais le contraire est-il vrai ?

Et si il est vrai que la nature a horreur du vide puisqu'il nous faut  trouver une raison,  un coupable, pour survivre ,pour enfin d'accepter une tragédie, ce coupable est Dieu.
A se demander si ce n'est pas la tragédie du peuple juif qui a créé Dieu ?

Une pièce qui nous fait réfléchir sur le destin des Juifs, de leur Histoire, chacun des Juifs porte en lui un  fragment de l'Histoire, il est tout à la fois acteuret passeur. "Etre Juif c'est tenter d'approcher l'excellence" dira le vieux rabbin à Adolf Cohen alors qu'il allait aux cours de Tamuld Thora.

Etre le peuple élu ne veut pas dire être au-dessus des autres peuples mais juste plus proche de Dieu.  
Adolf Cohen étudiera donc les religions; puis finalement reprendra le chemin de l'école buissonnière , laissera vagabonder son esprit , son questionnement ne s'adressera plus Dieu, mais à l'homme cette fois.
Les questions sans réponses adressées Dieu trouveront peut-être une réponse avec l'homme ?
C'est ce que espère Adolf Cohen " le bonheur est porteur d'espoir" dira-t-il

Et cette réponse tant espérée , se fera entendre, sous le coup d'une déflagration meurtrière qui ramènera Adolf Cohen à un nouveau questionnement à nouveau avec Dieu.

Allez voir cette pièce, elle est très forte, instructive on apprend beaucoup de choses sur l'histoire des Juifs :des pogroms à Israël ont fait un "sacré" voyage.

Et pour la petite histoire un vrai Adolf Cohen a été déporté comme l'atteste cette stèle

Adolf Cohen était un déporté juif par les nazis

Adolf Cohen était un déporté juif par les nazis

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi