Israël: un médicament dérivé du cannabis pour soigner le déclin cognitif

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: un médicament dérivé du cannabis prometteur pour le déclin cognitif

De nouvelles données pré-cliniques montrent qu'une faible dose d'un médicament breveté nommé tétrahydrocannabinol (THC) développé par Therapix Biosciences d'Israël a considérablement inversé l'atteinte cognitive liée à l'âge chez des souris âgées.

Therapix se concentre sur le développement de médicaments à base de cannabinoïdes. Le candidat baptisé THX-ULD01 est destiné au traitement d'une déficience cognitive légère (MCI).

La MCI est un stade intermédiaire entre le déclin cognitif attendu du vieillissement normal et le déclin plus grave nommé démence. Cela peut impliquer des problèmes de mémoire, de langage, de pensée et de jugement qui sont plus importants que les changements normaux liés à l'âge mais qui ne sont pas assez sévères pour interférer avec la vie quotidienne ou une fonction indépendante.

L'étude préliminaire sur les animaux a été conçue et réalisée par le Professeur Yossef Sarne de la Faculté de médecine Sackler à l'Université de Tel-Aviv.

"Les données de cette étude pré-clinique sur les animaux suggèrent que des doses extrêmement faibles de THC, dépourvues d'effet psychotrope et n'induisant pas la désensibilisation, pourraient potentiellement offrir un traitement efficace et sécuritaire pour le déclin cognitif chez les personnes âgées", a déclaré Sarne.

Le cannabis médical fait décidément des merveilles

Le cannabis médical fait décidément des merveilles

Dans l'étude, des souris femelles de 24 mois ont reçu une injection de 0,002 mg / kg de composé, ce qui est beaucoup plus faible que les doses qui induisent les effets cannabinoïdes classiques chez la souris. Ces souris traitées ont agi de manière similaire à des souris de 2 mois dans six tests comportementaux différents qui mesurent divers aspects de la mémoire et de l'apprentissage. L'effet bénéfique a duré au moins sept semaines.

"Le modèle a démontré une augmentation relativement longue de la neuroprotection et de la neuroplasticité, ainsi qu'une densité tissulaire plus élevée dans diverses régions du cerveau des souris âgées traitées au THC, mesurées par l'IRM", a déclaré Yossef Sarne.

La directrice technique de Therapix, Adi Zuloff-Shani, a déclaré que ces données prometteuses "démontrent davantage le potentiel clinique et commercial de THX-ULD01 pour le traitement de la MCI. Sur la base de la découverte d'un impact thérapeutique significativement amélioré à des doses ultra-faibles de THC, nous croyons toujours que THX-ULD01 a le potentiel de répondre aux besoins médicaux à ce jour non satisfaits dans MCI ".

Adi Zuloff-Shani a déclaré que les modèles précliniques devraient être suivis d'essais humains pour ce traitement potentiel de première classe.

Les résultats de Yossef Sarne seront publiés dans Neurobiology of Aging et ont été présentés à l'Association internationale pour la Conférence des médicaments cannabinoïdes à Cologne, en Allemagne, du 29 au 30 septembre.

Source : Israel21C

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi