Tempêtes en Israël: tragédie à Nahariya un sauvetage se termine en désastre

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Raviv Cohen, un résident de Nahariya était l'ami de Motti Shabbat, il a raconté à la chaîne News 12 comment avec son ami ils ont secourus des personnes piégées dans leur véhicule et l'instant où il s'est rendu compte que son ami avait disparu.

Raviv Cohen a reconstitué les événements qui l'ont conduit à participer au sauvetage qui s'est soldé par un désastre: "Je voulais sortir mon enfant du jardin d'enfants et traverser la route, mais c'était devenu un ruisseau turbulent."
"J'ai vu que je ne pouvais pas passer et j'avais peur de passer parce que c'est de la boue avec un risque d'être entraîné alors j'ai attendu là. Soudain je vois une femme monter dans le véhicule jusqu'à ce qu'il commence à s'enfoncer dans l'eau "

"j'ai réalisé qu'elle était en danger, 'ai retiré mes vêtements parce que je craignais qu'ils me gênent par leur poids, je suis entré dans le véhicule pour sauver cette femme. J'ai vu alors un autre véhicule qui commençait à couler", se souvient-il. "Tout le monde hurlait et Motti et moi avons couru dans les deux directions.
Je vois encore  comment Motti courait avec élégance, il  a en fait sauté  dans l'eau et est monté sur le toit de la voiture avant moi."

"Motti était un bon ami et je me suis dis qu'à deux nous pouvons sauver ces gens, sachant qu'avec un véhicule c'est difficile, l'eau empêche l'ouverture des portes il faut une force surhumaine pour lutter contre la force de l'eau ", a-t-il poursuivi.

"Motti a  sauté juste sur la voiture et je ne sais pas qui a ouvert la porte. Nous avions deux autres ou trois gars avec nous, puis soudainement Motti a disparu. Nous voulions juste ouvrir  la porte et les sortir de là, nous avons vu qu'ils étaient vraiment en danger et ne réfléchissant pas, nous avons foncer pour les sauver ."

"Je ne sais pas si c'est Motti qui a ouvert la porte et qu'il serait ensuite tombé dans l'eau, par la force du retour de la porte "

Une autre personne qui était avec nous a dit avoir vu tomber Motti et avoir été aspiré dans un tuyau qui allait à Gaaton et de là à la mer", a déclaré Raviv Cohen tristement. "Il l'a vu être aspiré là-dedans, c'est atroce.
Et tout le monde hurlait  " Notre fils, notre fils !". J'ai pensé qu'il y avait un autre enfant coincé dans la voiture, puis j'ai réalisé que c'était les parents de Motti qui criaient, et cet enfant était le leur, leur Motti qui était emporté."

Raviv Cohen, parle de son ami et de ses bonnes actions : "Moiti était un baal chouva, un repentit, il avait fait un retour à la religion et il se battait pour  faire sanctifier le ciel ici-bas.
Il a toujours voulu faire le bien, gagner beaucoup d'argent pour faire le bien dans le monde."

Il a ajouté: "En fait, je l'ai vu et j'ai admiré son héroïsme quand il courait comme ça c'est ce qui m'a donné le courage  pour entrer dans l'eau à mon tour. Depuis cet instant, je me rappelle et je pleure, je me souviens et je pleure."

Raviv Cohen n'a pas réussi à désigner un coupable dans cette nouvelle tragédie après celle de Tel Aviv avec ce jeune couple mort noyé dans leur ascenseur. catastrophe, mais a fait valoir qu'"il y a forcément une erreur quelque part . Lorsque vous voyez un tel chaos que  tout est inondé et que vous savez qu'il y aura des inondations au moins érigez des barrières, stopper la circulation durant le risque d'inondation, tout est une question de bon sens", a-t-il déclaré.

"Je ne veux blâmer personne en particulier, mais si vous savez qu'il y a un danger vous vous devez d'installer des postes de contrôle avec une équipe de secours. Motti a sauvé des gens sans se soucier si ils étaient religieux ou haredim , il a simplement sauver des gens en détresse et les a secouru."

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi