Des femmes et des Juifs transgenres vous montrent comment mettre les tefillins

Actualités, Insolites, International, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des femmes et des Juifs transgenres vous apprendront comment mettre les tefillins

Quand elle était plus jeune, Rachel Putterman n'a jamais appris comment mettre les Tefillin, c'est pourquoi, lorsqu'elle s'est inscrite à l'école rabbinique, elle a consulté ses camarades de classe.

Cette femme âgée de 52 ans n'arrivait pas à comprendre comment aligner correctement les lanières de cuir et les boîtes minuscules des phylactères, que les Juifs sont tenus de nouer sur leur bras et leur front pendant les prières du matin en semaine.

Elle est allée à la recherche de tutoriels sur YouTube, mais a été déçue de voir que de nombreuses vidéos n'étaient présentées que par des hommes.

"J’étais contrariée que personne ne me ressemble. Cela semblait être une lacune flagrante ", a déclaré RachelPutterman, une étudiante de l'Hebrew College, une école rabbinique pluraliste près de Boston, lors d'une interview téléphonique lundi.

Elle a également remarqué que de nombreux tutoriels n'étaient pas filmés de manière professionnelle et étaient de mauvaise qualité. Elle a décidé de changer cela.

Le mois dernier, l'ancienne avocate a mis en place une page de collecte de fonds pour produire une vidéo de haute qualité mettant en vedette un groupe diversifié de personnes montrant comment nouer les téfilines. La vidéo, que dirigent Rachel et une étudiante rabbinique du Collège Hebrew, Gita Karasov, sera intitulée All Genders Wrap et comprendra un groupe diversifié de 10 personnes, dont des femmes et des hommes de différents âges, origines ethniques et raciales, ainsi que des transgenres et des Juifs de genre non-binaire.

"Je veux faire une déclaration pour contrer ce que vous voyez quand vous allez sur YouTube, car il y a des gens de tous les sexes engagés dans la pratique", a déclaré Rachel Putterman, qui s'est inscrit au Hebrew College comme étudiante à temps partiel en 2013 et est aujourd’hui étudiante de troisième année à temps plein.

La vidéo mettra également en vedette un Juif qui enroule les tefilines selon les coutumes sépharades plutôt qu'ashenkazes, ainsi qu’un gaucher (les gauchers portent des tefillins sur le bras droit plutôt que sur le gauche).

Drôle, oui, mais pas plus

Drôle, oui, mais pas plus

Bien qu'elle ait d'abord reçu une réponse positive de la part des membres de la communauté du Hebrew College, elle n'était pas sûre que le projet puisse toucher un public plus large.

"Mon instinct était que cela allait frapper un petit sous-ensemble de la communauté juive: la partie de la communauté qui est intéressée à poser des Tefillin mais pas les Orthodoxes", a-t-elle dit.

Les Tefillins sont traditionnellement portés presque exclusivement par les hommes, et la plupart des congrégations Orthodoxes continuent à suivre cette pratique. Cependant, de nombreuses synagogues non orthodoxes encouragent les hommes et les femmes à arborer les boîtes en cuir contenant des parchemins manuscrits de la Torah pendant la prière.

L'instinct de Putterman s'est avéré être juste - elle a dépassé son objectif de 5000 $ en huit jours, avec plus de 100 personnes faisant un don à son projet.

Elle utilisera l'argent pour embaucher une équipe professionnelle (la distribution est entièrement composée de bénévoles) pour filmer et éditer la vidéo. Rachel espère publier la vidéo en septembre, et prévoit également de lancer un site Web qui mettra en vedette les histoires personnelles de chacun des 10 instructeurs.

Elle confie que tourner la vidéo était un moyen pour elle d'unir sa passion pour le féminisme avec sa pratique juive. "J'ai été une activiste féministe toute ma vie, j'ai fait beaucoup de recherches autour de ces questions et j’ai écrit à ce sujet," dit-elle.

Source : jta.org

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi