Tunisie: attaque contre la synagogue de la Ghriba

Actualités, Contre la désinformation, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La synagogue de la Ghriba attaquée par des Musulmans

La synagogue El Ghriba, située sur l'île de Djerba, en Tunisie, a été attaquée mardi soir par des Musulmans qui ont lancé des bombes incendiaires.

Les musulmans protestaient contre le gouvernement tunisien.

Personne n'a été blessé, mais la synagogue a été endommagée.

Par ailleurs, des bombes incendiaires ont été lancées dans une école juive de Djerba. Aucun cas de blessure n'a été signalé, mais l'école elle-même a été légèrement endommagée.

Des dégâts importants

Des dégâts importants

Récemment, des manifestations violentes contre le gouvernement tunisien ont eu lieu, les manifestants protestant dans la nuit contre l'embarras économique du pays et la hausse des prix.

Lundi, une personne a été tuée dans un affrontement entre les forces de sécurité et les manifestants à l'ouest de Tunis. La victime a souffert de problèmes respiratoires et s'est étouffée après avoir respiré des gaz lacrymogènes. Selon un reportage de Channel 2, des manifestants ont déclaré que la manifestation avait été violente, les forces de sécurité ayant tenté d'empêcher plusieurs jeunes de brûler un bâtiment du gouvernement. Cinq personnes ont été blessées dans les affrontements et emmenées dans les hôpitaux pour y être soignées.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Khalifa Chibani, a déclaré à la radio locale que 49 policiers avaient été blessés lors d'affrontements à travers le pays et que 206 "fauteurs de troubles" avaient été arrêtés pendant la nuit.

Des biens ont été endommagés, a-t-il dit, y compris une succursale de la chaîne de supermarchés Carrefour dans la banlieue de Tunis qui a été pillée. Un témoin a déclaré que des jeunes ont jeté des pierres sur les vitrines mardi soir, profitant du chaos pour voler des biens, notamment des appareils électriques. La police est intervenue, lançant des gaz lacrymogènes.

Des troubles ont également été signalés dans les quartiers populaires de Djebel Lahmer et de Zahrouni, dans la banlieue de Tunis, dans les villes centrales de Gafsa et Kasserine et dans la ville de Jedaida, au nord du pays.

Source : Arutz 7

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi