Surprenant : savez-vous pourquoi les requins égyptiens se réfugient-ils en Israël ?

Actualités, Alyah Story, Culture, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Requins égyptiens en Israël

LES REQUINS SE REGROUPENT EN ISRAËL POUR FUIR LES PECHEURS EGYPTIENS SELON UN CHERCHEUR D'HAÏFA;

De plus, parce que les requins ne sont pas casher, ils ne sont pas pêchés " et nous avons créé un refuge sûr pour eux, contrairement à de nombreuses régions voisines dont l'Egypte qui pêche le requin ", a-t-il dit.

Israël est devenu une plaque tournante improbable pour les requins pendant les mois d'hiver, selon un expert de la Charney School of Marine Sciences de l'Université de Haïfa.

"Au cours des 60 à 70 dernières années, nous avons perdu 95 % de la population de requins de toute la Méditerranée", a déclaré Eyal Bigal, écologiste marin.

"Cependant, aujourd'hui ce qui est fascinant, c'est que les requins se sont regroupés autour des centrales électriques côtières du pays, peut-être en raison des températures plus élevées qui créent un effet Jacuzzi près des centrales.

Eyal Bigal a dit qu'Israël utilise l'agrégation des requins pour en apprendre davantage sur eux. Grâce à des techniques telles que le marquage, les chercheurs ont déjà pu déterminer que certains requins reviennent chaque année. "Jusqu'à présent, on en a étiqueté une cinquantaine," dit Bigal.

Eyal Bigal a également souligné qu'en Israël, les gens nagent avec les requins, "et ils n'ont jamais mordu personne. Mais ils restent de gros animaux sauvages potentiellement dangereux."

Des pêcheurs israéliens observent du va-et-vient de quelques requins identifiés comme des requins-taupes bleus ou gris qu'on nomme encore requin Mako, de l'espèce Isurus oxyrinchus

Ces poissons cartilagineux ont un corps fusiforme, comme tout requin, et un museau assez pointu pour être facilement identifiable. Leur vitesse de nage leur octroie une sorte de titre de prédateur marin le plus rapide du monde sous-marin.

C'est ainsi qu'un pêcheur israélien au proche du littoral d'Eilat confirme : "j'ai vu un requin de 3 mètres de long et au moins une douzaine de petits requins suivaient l'adulte."

Le pêcheur continue d'expliquer que cette bande de poissons semblait suivre les bateaux de pêche rentrant vers le port. Toutefois, il faut relativiser l'information car tout expert en requin, et autre prédateurs sous-marin, confirmeraient que la gastronomie humaine n'est pas un trait caractéristique de ces animaux et l'homme n'est qu'une proie « accessoire ».

Les requins ont pour base de leur régime alimentaire du thon, d'autres poissons, parfois des mammifères marins, mais aussi des carcasses d'animaux rejetés par les navires de pêche. C'est plutôt dans cette voie qu'il faut reconstituer le parcours original de ces requins d'Eilat.

Effectivement,  plusieurs requins de cette espèce ont déjà été observés dans la région d'Eilat suite au déchargement sauvage d'un navire qui avait rejeté dans le golfe israélien des carcasses de viande bovine,.
De plus, Israël ne consommant pas le requin, ils ne sont pas péchés,  ils ont donc trouvé une certaine tranquillité avec un Jacuzzi en prime ! 

Il faut noter que la probabilité d'une attaque de requin-taupe Isurus oxyrinchus sur l'homme est extrêmement faible, surtout en mer Rouge.

En effet, même si le requin mako (ou requin-taupe bleu) est un requin appartenant à la même famille que le grand requin blanc, le dernier incident enregistré à Eilat date de 1974, et au titre des attaques recensées, seule une douzaine d'attaques dans le monde ont été confirmées avec cette espèce.

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi