Suppression de l'envoi d'un magazine portant sur l'antisémitisme de Henry FORD

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Henry ford antisémite déclaration antisémite de henry ford

QUAND LE FANTOME DE FORD NOUS HANTE

Dearborn Michigan bloque la dénonciation de l'antisémitisme d'Henry Ford
Le maire de Dearborn, au Michigan, empêche l'envoi d'un magazine qui comportait un article sur la haine d'Henry Ford envers les Juifs.

Henry Ford fondateur des usines FORD

Henry Ford fondateur des usines FORD


Il y a trois jours, les autorités de la ville de Deaborn dans le Michigan aux Etats-Unis ont autorisé la suppression d’un article portant sur l’antisémitisme d’Henry FORD.

Le rédacteur en chef d’un journal trimestriel de la commission historique de cette ville, ne travaillera plus dans ce magazine après avoir publié un article sur la haine de FORD envers les juifs.

Le maire de la ville de Deaborn, John B. O’REILLY, a empêché que le numéro du mois de janvier du magazine, financé par la ville, soit envoyé par la poste.
Le rédacteur en chef du magazine Dearborn Historian, Bill McGraw, a également été congédié.

La photo illustrant l’article était une photo en noir et blanc de FORD à côté de la citation :
« Le Juif est une race qui n'a aucune civilisation à pointer, aucune religion en herbe, aucune grande réussite, ni dans aucun domaine ».

MCGRAW , qui vit depuis 30 ans à Deaborn au Detroit News , a déclaré  : « Je pense que, compte tenu de ce qui se passe dans le monde aujourd'hui avec la montée de l'antisémitisme, de ce qui est arrivé à Pittsburgh en octobre passé et du centenaire du journal la semaine dernière, il est important de savoir qu'il joue toujours un rôle important en ligne avec l’extrémisme. Si Dearborn se dit être fier d’Henry Ford, nous devons examiner la situation dans tous ses aspects. » .

Tout ce scandale a obligé la direction de la commission historique du magazine « Deaborn Historian » d’annuler la publication de l’article.

Notons plus de 200 personnes sont abonnés à ce journal.

Dans une déclaration publiée vendredi dernier dans l’après-midi, M. O’REILLY a indiqué :

«  La publication des opinions offensantes de Ford pourrait détourner notre ligne éditoriale qui est celle du respect des religions, d'inclusion et de respect ».
Selon le New York Times, un tiers de la population de Dearborn est d'origine arabo-américaine.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi