Une startup israélienne évalue les tendances alimentaires les plus chaudes pour 2019

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une startup israélienne évalue les tendances alimentaires les plus chaudes pour 2019

L'obsession américaine pour la Sriracha, une sauce piquante à base de piment chili asiatique, est bien documentée.

Bien qu'il existe depuis au moins les années 1980, le condiment épicé (aussi connu sous le nom de "sauce du coq" en raison de l’étiquette de sa bouteille) a atteint un niveau fou au cours de la dernière décennie. Omniprésente dans les foyers et les restaurants, la Sriracha est aujourd'hui une "saveur" présente dans les confitures, les sucreries, les boissons, une source d'inspiration dans les vêtements et les accessoires, et fait l'objet d'un documentaire de 33 minutes intitulé, à juste titre "Sriracha".

Mais aujourd’hui, un autre type de sauce piquante est sur le point de détrôner la Sriracha du cœur des américains: le Zhoug, une pâte épicée à base de piment rouge ou vert, d'ail et de coriandre, issue de la cuisine yéménite mais également très populaire en Israël.

Cet aperçu des tendances alimentaires à la hausse est effectué par Tastewise, une nouvelle startup israélienne qui a émergé du mode furtif cette semaine. Fondée en 2017 par Alon Chen, anciennement chez Google, et Eyal Gaon, un entrepreneur technologique qui travaillait auparavant pour SimilarWeb, Tastewise tire parti du Big Data et de l'apprentissage automatique pour proposer des analyses en temps réel sur les tendances et opportunités en matière d’alimentation.

Dans son premier rapport sur les tendances alimentaires de consommation publié cette semaine pour coïncider avec son lancement, Tastewise dit que le Zhoug est le nouveau Sriracha. L’ube (ignames violettes), la moelle osseuse, les truffes, et le spam musubi (un aliment populaire pour le déjeuner et les collations à Hawaii. Il consiste en une tranche de Spam grillé posée sur un bloc de riz , enveloppée de nori dans la tradition des omusubi japonais) deviennent des piliers dans les menus américains, et faire un saut dans restaurant virtuel est un phénomène croissant à travers les Etats-Unis.

Alon Chen et Eyal Gaon ont construit la plateforme Tastewise en utilisant des milliards de points de données rassemblés dans 150 000 menus, un million de recettes en ligne et des millions de conversations et de messages sur les médias sociaux accessibles au public. Il s'adresse aux professionnels de l'industrie, y compris aux entrepreneurs de l’alimentation, aux chefs cuisiniers, aux cadres, aux groupes hôteliers et même aux marques de produits alimentaires qui recherchent des informations sur les goûts et les désirs changeants d'une clientèle de plus en plus attentive à l'alimentation.

Mr Chen a déclaré à la presse que l'industrie alimentaire, qui vaut 5,75 milliards de dollars, "a faim d'innovation".

L'ancien Googler dit que Gaon et lui ont créé "un Google pour les professionnels de l'alimentation", puisant dans une lacune du marché habitué aux méthodes obsolètes de collecte de données, notamment des groupes de discussion coûteux et chronophages, des questionnaires et des rapports de marché qui reviennent six mois après leur commande.

"Les données nous donnent du pouvoir, dit Chen à NoCamels, parce que nous reflétons ce que les consommateurs font et mangent en temps réel, et que nous observons les tendances au fur et à mesure ".

La soupe à la moelle de bœuf, ultra tendance en 2019

La soupe à la moelle de bœuf, ultra tendance en 2019

Par exemple, Mr Chen explique que le nouveau penchant pour le Zhoug s'inscrit dans le cadre d'un changement de mode de vie mondial qui inclut l'adoption de nouveaux régimes alimentaires tels que Paleo et Keto, qui sont très populaires aux États-Unis.

"Le Zhoug est le nouveau Sriracha, car il est sans sucre, sans gluten, sans additif, peut être préparé à la maison et correspond à la tendance de la consommation d'aliments propres", dit-il.

Une autre idée intéressante, note-t-il, est l'utilisation de la rhubarbe et de la betterave dans les aliments pour les rendre roses pour la Saint-Valentin.

Mr Chen indique que l'un des plus gros clients de Tastewise est le groupe Marriott, qui utilise ses services pour développer ses offres de restauration et d’hôtellerie.

Guy Heksch, vice-président mondial de Pure Grey Culinary Concepts Hospitality Group appartenant à Marriott International, a déclaré dans un communiqué qu'en collaborant avec Tastewise, " nous avons été en mesure de transformer notre stratégie et notre prise de décision avec des données en temps réel et des analyses prédictives ".

"Plongeant bien au-delà de la simple compréhension des préférences des consommateurs, leurs points de vue nous aident à sélectionner les publics cibles, à saisir les micro-tendances au fur et à mesure qu’elles évoluent d'un quartier à l'autre et à concevoir des menus adaptés aux goûts de nos clients, voire à déterminer exactement ce qu'il faut pour concocter un cocktail sensationnel ", a déclaré M. Heksch.

Tastewise "amène la science à l'art de créer des expériences alimentaires innovantes et nous pousse à agir plus vite que jamais ". Leur technologie change complètement la donne pour nous, et je pense que ce sera le cas pour l'industrie hôtelière dans son ensemble ", a-t-il ajouté.

Tastewise peut répondre à des questions telles que : « Quelles sont les garnitures de pizza les plus populaires à New York (le brocoli), le prix des hamburgers et les attentes des clients en matière de matcha (menthe). Le dernier rapport de la startup a également identifié une demande non satisfaite de 9,18 milliards de dollars pour des "aliments sains", notant une opportunité pour les entrepreneurs alimentaires débutants.

Un autre phénomène de plus en plus répandu, dit M. Chen, est celui du "restaurant virtuel", basé uniquement sur des modèles de livraison offrant des expériences culinaires uniques.

Les services de Tastewise se concentrent actuellement sur le vaste marché américain, dont le siège social est à New York, mais M. Chen indique qu'il prévoit de s'étendre, y compris en Israël, où sont basées les activités de R&D de la startup.

Toute cette "food intelligence" est disponible en version gratuite mais Tastewise offre des aperçus plus avancés pour un abonnement de 299$ par mois.

Source : nocamels.com

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi