Start-up : comment le Père Noël avait tout compris avant tout le monde

Actualités, Culture, High-Tech - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le Père Noël: quel entrepreneur!

Le Père Noël possède un modèle d’affaires et une culture d’entreprise à faire pâlir les géants de la tech

Le Père Noël: quel entrepreneur!
Le Père Noël possède un modèle d’affaires et une culture d’entreprise à faire pâlir les géants de la tech !

Toutes les professions ont leurs héros. Pour les chefs d’entreprise, ce sont Warren Buffett, Bill Gates, Jack Welch, Steve Jobs, Akio Morita, Jeff Bezos, Jack Ma ou Ingvar Kamprad.
Cependant le champion toutes catégories est bien le Père Noël. Il avait tout compris avant tout le monde.

Preuve en est son extraordinaire longévité. Pendant des siècles, il a fait partie de notre vie sous différents noms comme saint Nicolas, Santa Claus ou le Père Noël.

Son entreprise a vraiment décollé en 1931 quand Coca-Cola a investi considérablement dans son image avec ses spots publicitaires. Pourtant, c’est dans son modèle d’affaires qu’apparaît tout son génie d’entrepreneur.

Banque de données universelle

Comme Facebook, il distribue ses produits gratuitement mais en contrepartie d’informations personnelles. En effet, il ne fait pas payer les jouets qu’il donne, mais il se fonde sur une banque de données universelle identifiant les enfants qui ont été sages, ou moins, durant l’année. Quel trésor inestimable d’ailleurs pour des hackers qui pourraient ainsi divulguer que les parents modèles d’aujourd’hui n’ont peut-être pas été les enfants obéissants d’hier.

Comme Alibaba, il propose un immense catalogue de produits, publié en plusieurs langues, afin que les enfants puissent faire leur choix. Comme parfois les commandes des petits clients ne sont pas toujours écrites d’une main très sûre, ou dans une orthographe approximative, il fait probablement appel à l’intelligence artificielle pour les déchiffrer (une technologie qui serait d’ailleurs utile pour tout professeur voulant décrypter des examens: une aventure qui, parfois, rebuterait même Champollion).

Comme Amazon, il a compris que l’essentiel de la compétitivité résidait dans une exécution parfaite des tâches. Il est donc capable de livrer tous ses produits, globalement et sans erreur, en une seule journée le 25 décembre. C’est le résultat d’une organisation parfaite et totalement intégrée depuis la commande jusqu’à la livraison.

Abonnement renouvelé automatiquement

Comme Microsoft ou Spotify, il a compris qu’un bon modèle d’affaires est un abonnement qui se renouvellerait automatiquement chaque année. Il a donc bien planifié son entreprise pour que toutes les années à la même période chacun puisse de nouveau bénéficier de ses services. De plus, cet abonnement est intergénérationnel, les parents le transmettant à leurs enfants qui le reconduisent pour leurs propres enfants.

Comme Google, il a voulu réduire sa consommation d’énergie et profiter des contrées froides pour installer un certain nombre de ses opérations, notamment les serveurs qui produisent beaucoup de chaleur. Pour cela, on pense qu’il a choisi d’opérer près du pôle Nord.

Comme Shell, il a très tôt pris conscience de l’importance de l’impact de ses activités sur l’environnement et de réduire ses émissions de CO2. Il continue de faire ses livraisons en utilisant un bon vieux chariot qui n’a aucune conséquence sur l’émission de gaz à effet de serre. En revanche, il sait qu’il doit faire encore un effort pour réduire les émissions de méthane des rennes qui tirent son traîneau.

A l’écoute de ses petits clients

Comme Rolex, il a senti que son image pouvait être renforcée en utilisant des célébrités qui feraient de la publicité pour son entreprise. Depuis Bing Crosby jusqu’à Lady Gaga, en passant par Tino Rossi, Marilyn Monroe ou les Beatles, tout le monde a chanté Noël et les bienfaits de ses activités. C’est un passage obligé pour les stars et chaque année cela continue.

Le Père Noël: quel entrepreneur!

Le Père Noël: quel entrepreneur!

Enfin comme pour toute société à succès, la vraie force de son modèle d’affaires réside dans sa culture d’entreprise. Il est à l’écoute de ses petits clients, qu’il accueille dans tous les grands magasins. Il a su projeter une image de bonhomie et de joie de vivre. Elle contraste singulièrement avec celle d’autres chefs d’entreprise qui cultivent la mine d’enterrement ou qui sont aussi aimables qu’une porte de prison. Effectivement, tout le monde n’a pas la chance d’avoir le Père Noël comme patron.

Car c’est sa force: tout le monde est content de rencontrer le Père Noël et pour ceux qui n’ont plus la chance d y croire. Chaque année, il nous rappelle ce bon vieil adage:
«Aucune entreprise n’est créée sur du rêve, mais aucune sans…»

Joyeux Noël!

ALLIANCE-COMMUNICATION
Expert Communication digitale
Ecoutez-nous sur Judaïques FM 94.8
France :01 70 00 75 75
Israël : 054 700 74 70

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi