Cinq Souccot destinées à rendre le monde meilleur

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Fêtes, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Souccot, a toujours été une fête permettant de profiter de la saison, d’accepter la vulnérabilité humaine et, en mangeant et dormant dans une cabane temporaire et fragile nommée soucca, d’apprécier la protection divine. Mais chaque année, des Juifs - et parfois des non-juifs - trouvent des moyens de célébrer la fête en bonifiant le monde.

Nous avons rassemblé quelques souccot uniques qui sont utilisées pour construire des ponts entre les individus, briser les stéréotypes et provoquer des changements.

A New York, les rabbins ont marché avec une soucca portative pour soutenir les immigrants

Les rabbins défilent pour les droits des immigrants devant la Trump Tower à New York, le 9 octobre 2017.

Les rabbins défilent pour les droits des immigrants devant la Trump Tower à New York, le 9 octobre 2017.

Deux douzaines de rabbins, membres de l’organisation T'ruah: l'appel rabbinique pour les droits de l'homme, ont transporté lundi une soucca portative, qu'ils ont érigée devant la Trump Tower. Ce geste était un acte de protestation contre la position ferme du président contre les immigrants et les réfugiés. "Souccot nous apprend que ce qui nous protège, c'est la communauté que nous construisons, pas les murs ou les barrières que nous bâtissons", a déclaré le rabbin Jill Jacobs, directeur exécutif de T'ruah. «Ce qui rend l'Amérique forte, c'est la diversité des personnes qui viennent ici pour trouver refuge et qui créent des familles et des communautés.» Le HIAS, l'agence d'immigration juive, était co-sponsor.

À San Francisco, une sukkah à l'extérieur d'une église est utilisée pour susciter des discussions sur l'identité

Pendant chaque nuit de Souccot, les invités sont conviés dans une soucca qui se trouve juste à l'extérieur de l'église catholique St. Ignace près du Golden Gate Park pour parler d'identité, de différence, de responsabilité et de foi. La soucca «portes ouvertes», organisée conjointement par le programme Swig de l'Université des études juives de San Francisco et le mouvement Social Justice and the Kitchen, une communauté juive non confessionnelle, accueille une veillée multiconfessionnelle et des conférenciers invités à s’exprimer sur des thèmes tels que la justice raciale, l'environnementalisme et l'incarcération de masse.

À Londres, des Juifs ont construit une soucca à l'intérieur d'une mosquée dans le cadre d'une initiative visant à aider les réfugiés syriens

Des groupes juifs, chrétiens, musulmans et laïcs ont lancé un programme pour aider à l'installation des réfugiés syriens en construisant une soucca à l'intérieur de la mosquée de East Londres dans le district de Whitechapel. "Souccot est la fête où les Juifs vivent dans des cabines temporaires et se souviennent de la fragilité de leur existence", a déclaré le rabbin Danny Rich, qui dirige le mouvement du Judaïsme libéral, lors du lancement de l'initiative lundi, selon The Docklands & East London Advertiser . "Je m'attends à ce que les Juifs soient particulièrement favorables à ceux qui fuient la persécution".

Dans le nord d'Israël, un couple israélo-arabe espère tisser des liens

Khalil et Reem Bakly, un couple de dentistes arabes-musulmans vivant dans le Haut Nazareth, invitent les Juifs et les Arabes à manger ensemble dans leur immense soucca faite maison. La soucca est à 100% conforme aux normes religieuses juives: le couple a commandé de la nourriture kasher et a obtenu d’un juif orthodoxe de superviser la construction. "Mon rêve est que cela serve de tremplin à de plus en plus de rassemblements de ce type qui aideront à promouvoir une société partagée entre les Juifs et les Arabes dans ce pays", a déclaré Khalil à Haaretz.

A Tel-Aviv, un groupe héberge 25 000 personnes dans une Soukka pour promouvoir le pluralisme

La soucca israélienne de Beit Tefilah à Tel Aviv

La soucca israélienne de Beit Tefilah à Tel Aviv

Le groupe israélien Beit Tefilah, une «communauté judéo-israélienne expérimentale et créative», a construit une soucca de 650 m2 au port de Tel-Aviv afin d'accueillir des événements pour quelque 25 000 personnes de différents horizons. "C'est un endroit où nous pouvons rencontrer différents secteurs de la société israélienne - des ultra-orthodoxes, des réformistes, des juifs éthiopiens et des arabes", a déclaré le rabbin Esteban Gottfried, co-fondateur de la communauté. La soucca présentera des événements de nature religieuse, ainsi que du yoga, des conférences et des spectacles musicaux.

Source : jta.org

Copyright: Alliance
Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi