Des soldats de Tsahal représentés par erreur sur des panneaux d'affichage iraniens

Actualités, Contre la désinformation, Insolites, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des soldats de Tsahal représentés par erreur sur des panneaux d'affichage iraniens

Les autorités iraniennes ont retiré un panneau d’affichage prévu pour ce qu’on appelle la «Semaine de la défense sacrée», après que les habitants aient remarqué que les soldats représentés portaient des uniformes israéliens et des M-16. L’image photoshoppée des soldats de l’armée avait été publiée par erreur au début de la semaine.

Selon les habitants, le panneau d'affichage a été érigé sur la place Namazi, dans la ville de Shiraz, au sud de l'Iran. Le panneau portait une citation du poète Ali Moalem Damghani qui commémorait les «martyrs» des guerres passées. La semaine de la défense iranienne a commémoré cette année trois décennies depuis la fin de la guerre Iran-Irak, qui a coûté la vie à des centaines de milliers d’Iraniens. "Ils me regardent, toujours aussi glorieux, je vois leur ombre sur la montagne", déclarait la citation sur le panneau d'affichage.

Oups!

Oups!

Ce dernier montre trois soldats israéliens qui ont été photoshoppés sur une photo de Timon Studler mise en ligne sur le site Web Unsplash.com. L'image a été recadrée pour ôter la femme soldat et garder les trois hommes. Cependant, la personne qui a fabriqué l’affiche a négligé de remarquer que les soldats avaient des M-16 dont l’armée iranienne n’est pas équipée.

Le panneau d'affichage a été photographié par une personne portant le nom d'utilisateur Twitter @Mhrezaa, puis diffusé sur plusieurs comptes Twitter turcs. À la tombée de la nuit, les Iraniens se sont rassemblés pour photographier l'image retirée du panneau d'affichage. Deux personnes ont souri et ont fait signe à une caméra, dans une image postée par la suite en ligne, se moquant évidemment de l'ironie du placement erroné de Tsahal dans leur ville.

Shiraz avait autrefois une grande communauté juive de plus de 20 000 personnes. En 2000, 13 hommes juifs originaires de Shiraz ont été accusés d’espionnage et traduits en justice, y compris un rabbin. Dix ont été condamnés.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi