Si Trump laisse filtrer des secrets, pourquoi Israël reste muet?

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Si Trump laisse filtrer des secrets, pourquoi Israël reste muet?

"La vie d'un espion placé par Israël au sein d'ISIS est en danger ce soir ", a déclaré ABC News mardi.

Selon les dernières allégations,  le président américain Donald Trump a divulgué ou transmis des informations au ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov lors d'une réunion mercredi dernier. Mais si un espion travaillant pour Israël et au courant des dernières intrigues d’ISIS était aujourd’hui menacé, où est la colère de Jérusalem?

Au lieu de cela, il y a un mur de silence en Israël qui pourrait signaler une préoccupation réelle, mais pourrait également indiquer que ce scandale américain ne fait pas basculer les services de renseignement comme il le décrit.

Le rapport initial a été publié dans The Washington Post le 15 mai, avec des allégations explosives : "Selon les responsables actuels et anciens américains", Trump a révélé des renseignements qui "compromettaient une source critique". 

Israël est entré dans l’arène ce mardi. "Selon l'actuel et ancien fonctionnaire américain ..., les renseignements classés que le président Trump a révélés lors d'une réunion la semaine dernière avec des responsables russes à la Maison-Blanche ont été fournis par Israël", a écrit le Times.

Une mise en garde: "Les responsables israéliens ne confirmeraient pas qu'ils étaient la source". L'histoire se termine, il n'y a pas de nouvelles informations et les centaines de rapports sur cette histoire reviennent aux mêmes fonctionnaires actuels et anciens.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov

Un article de Buzz-Feed mardi dépasse tout autre média.

"Deux agents de renseignement israéliens ont confirmé à BuzzFeed News qu'Israël avait partagé des renseignements spécifiques avec les États-Unis concernant les intrigues d’ISIS pour transporter des ordinateurs portables truffés d’explosifs".

Buzzfeed a indiqué qu'il avait compté sur un «fonctionnaire du ministère de la Défense d'Israël» et un agent du renseignement qui avait parlé «via une application chiffrée» depuis une «base militaire dans le nord d'Israël».

Les Israéliens étaient "fâchés et exigeants".

Alors, pourquoi les médias israéliens ont-ils manqué ces sources locales qui ont "confirmé" cette histoire? Personne près du gouvernement ne semble concerné ou ne veut parler même anonymement. On pourrait conclure qu'ils restent cois de peur de saboter la visite de Trump ou parce qu'ils veulent conserver les relations étroites avec les Américains. Mais la relation de renseignement entre les États-Unis et Israël a survécu à de mauvais scandales, comme l'affaire Jonathan Pollard.

L'interdiction de l'ordinateur portable sur les vols des pays du Moyen-Orient est entrée en vigueur en mars et une éventuelle interdiction européenne est discutée. L'agent a découvert l'ordinateur portable il y a quelques mois. Pourquoi sa vie n'est-elle menacée que maintenant? Cette vieille info était déjà partagée avec les États du Moyen-Orient et l'Europe, et les Russes le savaient aussi.

Si l'espion de l'ordinateur portable n'est pas celui que Trump a transmis, de quoi ces sources parlent-elles? Ali Younes, de Al Jazeera, a cité un ancien officier de la CIA sceptique au sujet de «la capacité d'Israël à obtenir des renseignements très sensibles de cette nature au sujet d'ISIS. Si ce sont les Jordaniens ou les services de renseignement turcs qui ont fait cela, cela pourrait avoir plus de sens. "Mercredi, Reuters n'a pas pu trouver de sources israéliennes pour confirmer l'histoire.

Les sources israéliennes que BuzzFeed a citées semblent n'avoir pas eu l'accès de haut niveau pour confirmer les détails de l'histoire. Les fonctionnaires américains qui sont à la source de l'histoire ne semblent pas avoir plus d'informations à ce sujet. Alors, de quoi s'agissait-il? Est-elle conçue pour qu’ISIS suspecte ses propres hommes? La vie d'un espion est-elle vraiment en danger? Au-delà d'un complot d'ordinateur portable connu, qu'est-ce que les Russes ont appris? Est-ce que cela empêche la visite de Trump? Pourquoi Israël ne semble-t-il pas s'inquiéter? Il existe un pléonasme à ce sujet: nous ne savons pas ce que nous ne connaissons pas.

Lorsque les médias s'appuient sur des sources anonymes avec un accès peu clair ou exagéré, nous avons plus de questions que de réponses.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi