Une bergère israélienne ressuscite le son du shofar antique

Actualités, Fêtes, International, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une bergère israélienne ressuscite le son du shofar antique

"Transformer les cornes de son troupeau en shofar fait partie du plan de Dieu, dit Jenna Lewinsky, qui se dit elle-même «juive traditionaliste et craignant Dieu».

La note perçante d'un shofar - une corne de bélier utilisée dans les cérémonies religieuses juives - traverse l'air montagnard de la Galilée.

Ici, dans le nord d'Israël, la bergère Jenna Lewinsky élève un troupeau de moutons Jacob, photographié ici, comme une vocation religieuse.

Avec six cornes par animal, la race est idéale pour la fabrication de la corne traditionnellement utilisée pendant le Nouvel An juif et Yom Kippour, le jour le plus sacré du calendrier juif.

La race tachetée de moutons Jacob a été élevée en Angleterre aux 17e et 18e siècles, et ce troupeau a été amené du Canada en Israël par Lewinsky en 2016.

La bergère Jenna Lewinsky tient un agneau de la race des moutons Jacob, à Ramot Naftali, en Israël, le 21 février 2018. (Reuters / Amir Cohen)

La bergère Jenna Lewinsky tient un agneau de la race des moutons Jacob, à Ramot Naftali, en Israël, le 21 février 2018. (Reuters / Amir Cohen)

Cependant, les moutons ont été enregistrés depuis l'antiquité à travers le Moyen-Orient, et le nom de la race moderne fait écho à l'histoire biblique de la Genèse dans laquelle le patriarche Jacob a pris "tous les moutons tachetés" comme salaire de son beau-père Laban.

Transformer les cornes de son troupeau en shofars fait partie du plan de Dieu, dit Lewinsky, qui se dit elle-même «juive traditionaliste et craignant Dieu».

"Les cornes de moutons Jacob peuvent probablement être traitées n'importe où dans le monde, mais ce qui les rend les spéciales, c'est que nous les transformons en Israël, ce qui leur donne une sainteté particulière", a-t-elle dit.

Robert Weinger, un fabricant de shofar qui travaille avec les cornes de la ferme de Lewinsky, a dit que la corne de bélier de cette race peut se vendre entre 500 et 20 000 $ ou plus, selon sa qualité sonore, car elle produit un plus grand nombre de notes musicales que les autres shofars.

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi