Shoah : une des femmes les plus cruelles de la seconde guerre mondiale, Irma Garza

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Une des femmes les plus cruelles de la Shoah, Irma Graza

Connue comme «l'hypocrite d'Auschwitz», elle était responsable de dizaines de milliers de détenus dans le camp d'extermination de l' Allemagne nazie et aussi l'une des gardes les plus sadiques dans les rangs des SS.

Née à l'automne 1923 à Hemlin, en Allemagne, Irma a travaillé dans une ferme et une boutique avant de rejoindre le parti nazi à l'âge de 15 ans.

Quatre ans plus tard, elle a été transférée au camp de concentration pour femmes de Ravensbruck dans le nord-est de l'Allemagne.

Un an plus tard, en 1943, elle fut transférée au camp d'extermination d'Auschwitz et promue au grade d'inspecteur SS senior.

Selon le témoignage des survivants, Irma avait plusieurs relations avec des officiers nazis du camp d'extermination - dont Josef Mengele.

De plus, le caractère sadique d'Irma s'est manifesté en peu de temps lorsqu'elle a été désignée pour effectuer les sélections parmi les détenus du camp.

Olga Langil, une survivante de l'Holocauste qui a été témoin de son travail à Auschwitz, a décrit dans ses mémoires comment elle était cruelle envers les beaux prisonniers par jalousie - et les envoyaient dans les chambres à gaz.

Au-delà de cela, la garde avait une obsession morbide de battre les femmes au niveau de la poitrine et obligeait les prisonnières juives à observer les viols des prisonnières.

Un autre témoignage de l'une des détenues du camp, une femme juive et un médecin de profession, a décrit comment elle avait été forcée de se faire avorter par Irma.

Dans d'autres cas, elle a été vue en train de donner des coups de pied aux prisonniers jusqu'à effusion de sang , jusqu'à attaquer des Juifs.

Au-delà de son horrible cruauté,  Irma Garza avait également l'habitude d'abuser des corps des victimes de l'Holocauste. Selon des documents de la bibliothèque juive en ligne, elle  gardé trois abat-jour en peau humaine dans sa chambre (semblable à Ilsa Koch, «la salope de Buchenwald» ).

Au printemps 1945,  Irma Garza a été arrêté par l'armée britannique et accusé de crimes de guerre dans le procès Belsen avec 45 autres accusés. Elle a plaidé coupable tout au long du procès, et été reconnue coupable de ses actes après une série de témoignages durs contre elle et condamnée à mort.

En décembre de la même année, Irma Garza a été exécutée par pendaison alors qu'elle n'avait que 22 ans - la plus jeune femme condamnée à mort par l'armée britannique au XXe siècle.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi