Shoah: des livres de valeur reviennent enfin à leurs héritiers

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Shoah: des livres de valeur reviennent enfin à leurs héritiers

En Allemagne, une nouvelle recherche concernant des livres volés à des Juifs pendant le Troisième Reich commence à porter ses fruits.

Récemment, un homme vivant en Californie, seul survivant de l'Holocauste de sa famille, a reçu d'Allemagne un livre qui lui avait été offert par un enseignant. Selon l'agence de presse Deutsche Welle, les seuls autres objets qu'il garde de son enfance sont des vêtements et une photo familiale.

L'automne dernier, on a annoncé que 500 livres de la bibliothèque des propriétaires de magasins Edith et Georg Tietz avaient été retrouvés dans la bibliothèque de la ville de Bautzen.

Le projet «Initial Check» - dédié à la recherche des livres volés et de leurs héritiers légitimes - est une partie relativement nouvelle de la recherche effectuée par l'Allemagne sur l’art volé par le gouvernement, coordonnée par la Fondation Lost Art de Magdeburg.

Depuis plus d'un an, trois chercheurs fouillent les bibliothèques, commençant par celles de l'ancien État de l'Allemagne de l'Est, Saxe-Anhalt. "Au total, il quelques 6 000 bibliothèques seront examinées par des chercheurs", a déclaré à Deutsche Welle Uwe Hartmann, responsable de la recherche à la Lost Art Foundation.

Pillage de biens par les nazis

Pillage de biens par les nazis

Les succès pourraient ne pas être aussi sensationnels que ceux des retours des tableaux d'artistes célèbres à leurs héritiers. Mais selon un rapport publié dans le Deutsche Welle, le retour d'un livre peut être très significatif pour la famille impliquée, comme dans le cas de ce survivant de l'Holocauste de Californie.

Selon Hartmann, les nazis ont commencé à confisquer des livres appartenant à des Juifs en Allemagne après le pogrom de la Nuit de Cristal en novembre 1938. Certains Juifs fuyant l'Allemagne ont vendu leurs livres et autres biens pour beaucoup moins que leur valeur. D'autres livres ont été pillés à partir de maisons et de collections dans les zones occupées par les nazis pendant la guerre.

Une liste d’ouvrages conservés par le Reichstauschstelle, un bureau du ministère de l'Intérieur qui a été créé dans les années 1920 représente une importante source d'information pour les chercheurs de livres. Les nazis ont essentiellement utilisé les livres volés disponibles pour aider à réapprovisionner les bibliothèques allemandes qui avaient été endommagées durant la guerre.

Mais pour la plupart, les chercheurs s'appuient sur l'aide des bibliothécaires locaux, qui connaissent le contenu de leurs étagères et ont recueilli des indices au cours des années.

Outre les livres et les toiles de maître, la Fondation Lost Art cherche à localiser les instruments de musique, les meubles, les articles ménagers et même les voitures et à les restituer à leurs héritiers.

Source : jta.org

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

  1. sankukai@aliceadsl.fr'Dan

    Des livres Incunables et post incunables coutent bien plus que certains tableaux…Aussi a nous tous de demeurer en alerte lorsque nous scrutons le Web…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi