Israël: d'énormes écarts entre Juifs et Arabes dans le domaine de la santé

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: de gros écarts dans l'état de santé des populations juives et arabes

La population arabe est en moins bonne santé que la population juive en Israël.

Selon les données présentées aujourd'hui à la Knesset, outre le préjudice important pour leur santé, la condition médicale des Arabes israéliens a également un impact significatif sur le budget de l'Etat.

Aujourd'hui, (mardi) une réunion spéciale se tiendra à la Knesset pour promouvoir la santé au sein de la population arabe. Le Dr. Bishara Basharat, directeur de l'hôpital anglais de Nazareth et président de la Société pour l'avancement de la santé dans la population arabe, présentera des données dramatiques concernant les énormes écarts entre les citoyens Juifs et Arabes d'Israël dans le domaine de la santé.

Par exemple, le Dr Basharat présentera des données sur l'exposition des non-fumeurs à la fumée de cigarette. Selon les données, en 2017, 28,9% des hommes juifs qui ne fumaient pas étaient fréquemment exposés à la cigarette, tout comme 26,1% des femmes juives qui ne fumaient pas.

Parmi les citoyens arabes d'Israël, les données étaient beaucoup plus élevées. 52,5% des non-fumeurs arabes ont été fréquemment exposés à la fumée de cigarette, ainsi que 51,5% des femmes arabes non-fumeuses. Le principal endroit où le secteur arabe est exposé au tabagisme est dans la maison familiale.

Les Arabes israéliens sont hospitalisés 1,4 fois plus que les Juifs

Les Arabes israéliens sont hospitalisés 1,4 fois plus que les Juifs

Selon les données, l'obésité dans le secteur arabe est 1,4 fois plus élevée que dans le secteur juif, et le taux de diabète dans le secteur arabe est 1,6 fois plus élevé que dans le secteur juif. En 2017, 11% des diabétiques juifs ont été définis comme ayant un mauvais équilibre de leur glycémie, comparativement à un taux beaucoup plus élevé de 19% chez les diabétiques arabes.

Les données incluent également une référence à la nutrition des deux secteurs, et parmi eux, entre autres, que si seulement 15% des Arabes israéliens consomment du pain de blé entier de haute qualité, dans le secteur juif, ils sont 55%.

Un énorme impact financier sur le budget de l'Etat

Le Dr Basharat devrait également présenter les énormes implications financières de la morbidité des Arabes israéliens sur le budget de l'Etat.

Les données montrent que les Arabes israéliens sont hospitalisés 1,4 fois plus que les Juifs et consultent les médecins des koupot ‘holim (centres médicaux) 1,15 fois plus que les Juifs.

"Il y a un écart de quatre ans dans l'espérance de vie entre les populations arabes et juives", a déclaré le député Ahmad Tibi, président du Comité mixte pour l'emploi arabe et l'égalité sociale. "Un plan de santé courageux est nécessaire pour réduire les écarts et promouvoir la santé au sein de la population arabe. Un investissement spécial est indispensable pour que la population arabe soit sensibilisée à un mode de vie sain."

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi