Russie : mère de 7 enfants en prison pour "haute trahison "

Actualités, Contre la désinformation, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Russie en prison mère de 7 enfants accusée de Haute trahison

 

Russie : une mère de sept enfants en prison pour « haute trahison » !

Vague d’espionite aigue ?
Montage destiné à rappeler à l’ordre ceux qui auraient la faiblesse de faire des confidences aux étrangers ?mauvais fonctionnement des services ou conséquences de la guerre des polices ?

Toutes les hypothèses peuvent être envisagées pour expliquer ce fait divers qui serait presque comique s’il ne s’agissait pas d’une mère de sept enfants dont la dernière a tout juste deux mois et demi et qui risque vingt ans de détention pour « haute trahison ».

Au printemps dernier, Svetlana Davydova, 36 ans mère de six enfants et enceinte depuis deux mois du septième, entend dans un taxi collectif une conversation. Un militaire raconte à l’un de ses amis qu’il a entendu parler d’un éventuel transport de troupes russes dans la région de Rostov sur le Don située près de la frontière avec l’Ukraine. De retour chez elle Svetlana téléphone à l’ambassade d’Ukraine pour rapporter ce qu’elle a entendu … « j’ai pensé que je pouvais ainsi éviter de nombreux morts  »confiera-t-elle après son arrestation.

Le 21 janvier, des membres du FSB de la ville de Viazma (région de Smolensk) ou réside Svetlana se armés font irruption à son domicile. Armés jusqu’aux dents ils perquisitionnent l’appartement confisquant au passage tout ce qui peut à leurs yeux constituer une preuve du « crime «  imputé à Svetlana puis l’emmène à Moscou où elle est enfermée à la prison Lefortovo. L’avocat commis d’office par le parquet joue le jeu de l’accusation arguant que la prévenue a elle-même avoué…avoir téléphoné à l’ambassade ukrainienne … laissant ainsi passé le temps imparti pour faire appel et demander l’assignation à résidence pour raisons familiale : Svetlana nourrit au sein son dernier bébé ….

Ce drame humain a soulevé une vague de protestation dans le pays. Deux pétitions , l’une adressée à Vladimir Poutine l’autre au procureur général de Russie demandant la relaxation de Svetlana ont été signées par plusieurs milliers de personnes au nombres desquelles de nombreuses personnalités de la presse du monde politique et artistique .

Nathalie Ouvaroff

 

 

 

 

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi