Une ablation de poumon effectuée avec succès par un robot israélien

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Un robot israélien procède avec succès à l'ablation d'un poumon

Gideon Levy (58 ans) de Meitar est le premier patient du pays - et l'un des premiers au monde - à avoir été opéré à l'aide d'un robot.

Le robot en question a procédé à l'ablation de l'un des poumons de son patient. L'opération robotique a été réalisée à l'hôpital Beilinson et trois jours plus tard, Gideon est rentré chez lui pour retrouver sa famille.

Gideon Levy avait déjà marqué l’histoire quand, en 2014, il est devenu le 500ème patient en Israël à avoir subi une greffe de poumon. Il souffrait depuis des années d'une maladie affectant gravement la fonction pulmonaire nommée emphysème.

Après une transplantation pulmonaire partielle, il a retrouvé la santé. "Gideon est suivi chez nous depuis des années et nous avons récemment décelé dans son second poumon, qui souffrait d’emphysème, une petite masse, un cancer à un stade précoce", explique le professeur Mordechai Kremer, directeur du département des maladies pulmonaires à Beilinson.

Les médecins ont décidé de retirer le poumon. Cela se fait généralement par thoracotomie et la durée de récupération est d’environ une semaine.

L'emphysème est une maladie pulmonaire des voies aériennes distales caractérisée par la destruction de la paroi des alvéoles

L'emphysème est une maladie pulmonaire des voies aériennes distales caractérisée par la destruction de la paroi des alvéoles

"Nous avons près de 20 patients qui ont subi une greffe de poumon et ont développé un cancer dans leur poumon restant. Nous avons effectué chez tous ces patients une résection complète du poumon", a déclaré Milton Souta, directeur de la chirurgie thoracique à l'hôpital Beilinson. Nous avons opéré les patients précédents par thoracotomie. Dans le cas de Gideon, nous avons décidé d’effectuer l'opération avec un robot. C'est beaucoup moins traumatisant pour le corps".

"Le chirurgien en chef, le docteur Yuri Pesachovich, et moi-même avons effectué quatre petites incisions dans le corps du patient, à partir desquelles ont été insérés les bras du robot et une caméra. Le Dr Pesachovich a dirigé la console du robot et manipulé les bras articulés et la caméra. Ils ont coupé et cautérisé les vaisseaux sanguins qui relient le poumon. Nous avons extrait le poumon à travers une incision de quatre centimètres".

Trois jours plus tard, le patient est rentré chez lui en bonne forme. Le processus de cicatrisation des plaies chez les patients transplantés n’est pas facile, et une méthode comme celle-ci, sans grande incision, est donc préférable. "

Guideon Levy n'était pas effrayé d'être la première personne à subir une intervention chirurgicale de ce type en Israël: "C'était très amusant. Trois jours plus tard, je suis sorti de l'hôpital. J'ai eu tellement d'opérations dans le passé, et je sais que lors d'une telle opération, il n’est pas nécessaire de casser les côtes ni d’ouvrir largement le thorax."

Il convient de noter que des opérations avec un robot ont déjà été effectuées en Israël, mais pas comme celle-ci.

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi