Le rêve de l'unique Juif du Pakistan: immigrer en Israël

Actualités, Alyah Story, International, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le rêve de l'unique Juif du Pakistan : immigrer en Israël

Tzuriel Ben-Israel a un rêve: immigrer en Israël et y vivre en tant que Juif.

Pendant des années, il a maintenu un style de vie juif dans l'un des pays musulmans les plus dévots du monde - le Pakistan. Tzuriel n'a pas de documents ni de preuves de sa judéité, mais dit que sa famille a gardé les coutumes juives pendant des générations et sait dans son cœur qu'il est Juif.

Est-il dangereux de s'identifier aujourd'hui comme Juif dans un pays comme le Pakistan?

"Oui, il y a une menace réelle pour la vie, je constate une prise de conscience anti-israélienne et anti-juive dans de nombreux endroits, il y a beaucoup d'antisémitisme ici, y compris dans les cercles gouvernementaux, de nombreux incidents violents impliquant des extrémistes pakistanais. Pour ma part, je suis disposé à faire face à une société extrémiste, comme nos ancêtres dans le passé, et à vivre ouvertement en tant que Juif. "

Connaissez-vous d'autres Juifs au Pakistan?

"Je ne l'ai jamais rencontré, mais je sais qu'il y a un autre Juif nommé Fishel qui vit dans le pays. Nous avions prévu de nous rencontrer, mais cela a été annulé à la dernière minute par peur de ce qui pourrait arriver si les autorités l’apprenaient."

Le rêve de Tzuriel Ben-Israel en matière d’aliya a été révélé ici pour la première fois il y a environ deux ans et demi. Son nom seul apparaissait, et son visage était flouté. Même aujourd'hui, ce rêve semble encore lointain: tant qu'il ne peut pas prouver qu'il est juif, il n'a pas droit à la loi du retour. D'autre part, il ne peut pas se soumettre à un processus de conversion parce qu'il ne fait pas partie d'une communauté juive et qu’il n’est pas sous la conduite d'un rabbin.

À côté de la tombe de sa femme. Il rêve de l'enterrer parmi les Juifs

À côté de la tombe de sa femme. Il rêve de l'enterrer parmi les Juifs

"La maison juive du Pakistan"

Dans le passé, Tzuriel Ben-Israel avait essayé de faire appel à de nombreux intervenants - tant des rabbins que des instances israéliennes s'occupant de telles questions - mais il a déclaré qu'il n'avait pas réussi à faire avancer la question de l'aliya et qu'il était actuellement contraint de rester au Pakistan.

En attendant, il conserve divers symboles juifs chez lui et a même écrit sur la porte de son domicile "la maison juive du Pakistan" avec une étoile de David. Ben-Israel tente même d'enseigner à ses six enfants les fêtes et traditions juives et célèbre autant que possible les différentes fêtes, chez lui et en privé.

En l'absence d'un cimetière juif, il a enterré sa femme dans le cimetière musulman, mais il mentionne son nom hébreu dans la prière et espère un jour l'enterrer en Israël.

Samedi dernier (Parachat Vayera), il a célébré, avec des millions de Juifs du monde entier, le "Shabbat mondial". Il a observé le Shabbat avec sa famille. Cependant, il a le sentiment qu'il ne réalisera probablement pas son rêve: " Je pleure et je ressens un grand échec à ne pas être capable de me convertir selon la loi juive ou d'immigrer en Israël.

"Ma femme est décédée au début de l'année et son rêve ne se réalisera jamais. Je songe à me déclarer Juif et à en supporter les conséquences, car je sens que je ne peux plus attendre."

Source : Ynet

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi