Jérusalem capitale d’Israël ? Réunion d’urgence de la ligue arabe

Actualités, communication, Contre la désinformation, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Jérusalem capitale d’Israël ? Réunion d’urgence de la ligue arabe

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, a demandé dimanche aux dirigeants de la Ligue arabe et de l'Organisation de la coopération islamique d'organiser des réunions d'urgence l'éventuelle reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par le président américain Donald Trump.

Au cours du week-end, un certain nombre de médias américains ont rapporté que Trump allait prononcer mercredi un discours dans lequel il reconnaîtrait Jérusalem comme capitale d'Israël.

"Maliki a appelé à la tenue de réunions de la Ligue arabe et de l'Organisation de la coopération islamique au niveau des représentants permanents pour discuter des dangers imminents auxquels Jérusalem et les lieux saints sont confrontés", a rapporté le site officiel de l'AP.

Maliki a lancé un appel d’urgence par téléphone dimanche au secrétaire général de la Ligue arabe Ahmad Aboul Gheit et au secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique, Yousef Al-Othaimeen, selon Wafa, le site officiel de nouvelles de l'AP .

Le gouvernement israélien considère Jérusalem dans son entité comme sa capitale, tandis que les Palestiniens espèrent que Jérusalem-Est sera la capitale d'un futur État palestinien.

Maliki a déclaré que la Ligue arabe et les réunions d'urgence de l'OCI discuteraient des "mesures nécessaires" à mettre en place si Trump déclarait que Jérusalem était la capitale d'Israël.

L'ambassade des Etats-Unis à Tel Aviv

L'ambassade des Etats-Unis à Tel Aviv

Plus tôt dimanche, Mahmoud Habash, un conseiller du président de l'AP, Mahmoud Abbas, a déclaré que le processus de paix prendrait fin si Trump reconnaissait Jérusalem comme la capitale d'Israël.

"Le processus de paix serait complètement anéanti si les Etats-Unis agissaient de la sorte", a-t-il déclaré lors d'un appel téléphonique. " Le processus de paix n’aurait plus aucun sens."

L'administration Trump est en train de rédiger un plan pour relancer le processus de paix entre Israël et les Palestiniens. Le statut final de Jérusalem a toujours été considéré comme l'une des questions les plus compliquées dans les pourparlers de paix entre les deux parties.

En parlant des résolutions que les dirigeants palestiniens adopteraient si Trump déclarait Jérusalem capitale d'Israël, Habash a déclaré: "Toutes les options sont sur la table."

Le négociateur palestinien Saeb Erekat a déclaré que si les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem, ils "contribueraient à déstabiliser davantage la région" et "décourageraient nombre de ceux qui croient encore qu'une solution pacifique est réalisable".

Samedi, Mahmoud Abbas a appelé le président turc Tayyip Erdogan, le président français Emmanuel Macron et un certain nombre de dirigeants arabes, dont le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi, le roi Abdullah et le prince héritier saoudien Muhammad bin Salman pour discuter du problème.

"La région entrera dans une nouvelle voie et dans une phase dangereuse, dont les conséquences ne pourront être contrôlées" si les Etats-Unis font un tel geste, a déclaré M. Abbas lors de ses appels téléphoniques, a rapporté Wafa dimanche.

Selon M. Habash, M. Abbas a continué dimanche à téléphoner aux dirigeants internationaux pour discuter de la reconnaissance potentielle de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le président du Politburo du Hamas, Ismail Haniyeh, a également fait un certain nombre d'appels téléphoniques aux dirigeants régionaux, dont Aboul Gheit, pour discuter de la reconnaissance potentielle de Jérusalem comme capitale d'Israël, a rapporté le site officiel du Hamas.

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi