Regard sur le monde étrange et merveilleux des applications de rencontres israéliennes

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Regard sur le monde étrange et merveilleux des applications de rencontres israéliennes

Clic droit. Clic gauche. Faites une capture d’écran et envoyez là à votre mère.

Dans le monde des rencontres du XXIe siècle, de plus en plus de couples font connaissance via des applications de rencontres - à l'écart des traditionnelles marieuses.

De Tinder à JSwipe, en passant par OKCupid et Bumble, les célibataires regardent de plus en plus les applications sur leurs téléphones pour trier les hommes et les femmes disponibles, s’intéressant aux photos et à la poignée de détails d'identification.

Dans le monde entier, les applications de rencontres sont un monde de rendez-vous et de conversations étranges. Israël n'est pas différent. Et, comme dans tous les aspects de la vie au sein de l'Etat juif, certaines expériences sont décidément "Rak  BeIsraël".

Sur les applications de rencontres, tout passe par les photos. Et en Israël, il y a quelques éléments que vous remarquez tout de suite. Les photos de profil, en particulier celles des hommes, sont classiquement parsemées d'uniformes de l'armée, que ce soit du service obligatoire ou de réserve.

Mais certains hommes poussent encore un peu plus loin: certains aiment poser dans un tunnel du Hamas, écrire une lettre dans un Sefer Torah, ou encore viser une menace non identifiée hors caméra avec une arme de poing, revêtus d’un tallit et de tefillin.

Ensuite, il y a le gars qui a placé une image du rabbi de Lubavitch en photo de profil. Ou celui qui a utilisé une photo du soldat de l'armée israélienne, Elor Azaria, avec ce message: "Merci d'avoir tué le terroriste!"

OkCupid

OkCupid

Parfois, il s'agit plutôt des célébrités en vue. Les célibataires du pays ont vu des photos datant de Miriam et Sheldon Adelson, du président américain Donald Trump, et même mettant en vedette Ron Dermer et l'ancien président américain Barack Obama.

Bien sûr, naviguer à travers la pléthore de célibataires israéliens est une chose, mais entamer des conversations et sortir avec des hommes et des femmes à travers des applications de rencontres en est tout à fait une autre.

Bonne ou mauvaises, les expériences hilarantes ne manquent pas.

À bien des égards, Israël est un pays très petit - et le nombre de célibataires peut le rendre encore plus petit. Les utilisateurs ont déclaré avoir rencontré des collègues de travail, des professeurs, des propriétaires, des membres de la famille et bien sûr des ex en utilisant des applications de rencontres.

Stacey, qui habite à Tel-Aviv, s'est récemment rendue compte combien le monde était petit. En surfant sur OKCupid, elle a rencontré un garçon dont la photo l'a fait rire. Il était en uniforme de Tsahal, souriant devant une peinture murale arabe, avec un fusil et un drapeau palestinien. Elle l’a retenu parce que, pensait-elle, pourquoi pas. Le lendemain, Stacey a eu une réunion avec son responsable du plan de retraite ... qui, vous l'avez deviné, n’était autre que le gars de OKCupid.

Kayla, qui vit dans le Sud, envoyait des messages à un jeune homme qu'elle avait connu en ligne. Ils ont finalement commencé parler au téléphone et il lui a demandé un premier rendez-vous, avec toute sa famille. Inutile de dire qu'elle a refusé.

N.C., qui vit à Jérusalem, utilisait le site et l'application Shlish Gan Eden, conçu pour les célibataires religieux, en même temps qu'une amie proche.

"Elle est sortie avec un garçon qu'elle avait rencontré sur l'application et a finalement décidé qu'il n'était pas fait pour elle", a-t-elle dit. "Mais peut-être le serait-il pour moi".

"Alors je l'ai contacté ... et je me suis finalement mariée avec lui".

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi