Israël: la réforme des vacances scolaires est en marche

Actualités, Fêtes, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: la réforme des vacances scolaires est en marche

Les vacances raccourcies dès Pessah prochain : le ministre de l'Education Naftali Bennett et le ministre des Finances Moshe Kahlon ont présenté aujourd'hui un nouveau plan pour raccourcir les vacances, comme cela a été annoncé un peu plus tôt.

Le programme, qui a été présenté sous le nom "l’école des fêtes", a été conçu pour fournir une solution éducative aux parents en vacances. Selon le plan, à partir de l'année académique en cours, les cadres éducatifs fonctionneront durant la fête de Pessah, pendant cinq jours - et l'année prochaine les activités auront également lieu durant les vacances de Hanoucca.

Le coût total de ce programme est de 40 millions de NIS par journée. On estime que quelque 461 000 élèves de la kita aleph à guimel (du CP au CE2) et 494 000 enfants de maternelle pourront participer au programme. L'activité se déroulera dans les écoles de 8h00 à 13h00 et dans les jardins d'enfants de 7h30 à 13h00.

Dans le cadre de ce programme, les enfants de la maternelle de 3 à 6 ans et les élèves du CP eu CE2 de l'enseignement général et spécialisé recevront un encadrement supervisé par des équipes de professionnels, sous les normes de sécurité habituelles des établissements d'enseignement. En outre, les élèves recevront des cours d'enrichissement, du matériel créatif, assisteront à des spectacles culturels, etc. Un enseignant et un assistant ou un conseiller et un assistant seront affectés à chaque groupe dans les écoles maternelles, et dans les écoles il y aura un enseignant dans chaque groupe ou deux instructeurs .Chaque école bénéficiera de la présence d’un coordinateur.

Le ministre de l'éducation Naftali Bennett

Le ministre de l'éducation Naftali Bennett

Selon les estimations, le programme permettra d'économiser environ 1000 shekels par an pour une famille avec deux enfants.

Dans le secteur juif, ces activités auront lieu durant cinq jours pendant la fête de Pessah,  et cinq jours également pendant les vacances de Hanoucca. Dans le secteur non-juif, ce sera cinq jours pendant les vacances de printemps et cinq jours pendant les vacances d'hiver. Le coût du programme est de 400 millions de NIS pour 10 jours d'activité, avec un potentiel de 460 000 élèves entre le CP et le CE2 et près de 500 000 enfants de maternelle.

"Nous avons vu la grande détresse des parents en Israël contraints de choisir entre le travail et les enfants en vacances et nous avons promis une solution fondamentale au problème du décalage", a déclaré le ministre de l'Education Naftali Bennett. «Environ un million d'enfants de la maternelle au CE2 bénéficieront d'un cadre protégé, et éducatif à l'école et à la maternelle, après avoir pris en charge le problème de surcharge dans les classes et ajouté un second assistant en maternelle.

Bennett: "Ce n'est pas juste une réforme supplémentaire, mais une justice pour les parents."

"Je suis heureux que nous ayons réussi à faire avancer les problèmes qui tourmentaient les parents, les enseignants, les étudiants et les autorités", a déclaré le ministre des Finances lors de la conférence de presse. "Je suis fier d’être là, un tel programme est pour moi la réalisation d'un rêve."

"Nous sommes heureux de vous informer enfin que nous adaptons les vacances aux parents et raccourcissons les vacances de 10 jours par an", a ajouté le ministre de l'Education Naftali Bennett. "Les parents n'auront plus à choisir entre gagner leur vie et veiller sur leurs enfants, ce n'est pas juste une autre réforme mais une justice pour les parents."

Ce plan a été élaboré par le Ministère de l'éducation et présenté par le Directeur général du Ministère de l'éducation, Shmuel Abuav, le Directeur général du Ministère des finances, Shai Babad, et le Chef du Syndicat des autorités locales, Haim Bibas.

Haim Bibas, président de l'Union des autorités locales, a déclaré: "Je salue cette avancée indispensable et nécessaire pour les parents qui travaillent. L’autorité locale travaille aux côtés du ministre de l'Éducation, du ministère des Finances et de tous les organismes concernés, et fournira des réponses éducatives aux élèves et à leurs parents qui travaillent pendant cette période.

Source : mako.co.il

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi