Racisme dans la police israélienne : 4 policiers ont été mutés - vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
racisme au sein de la police israélienne

C'est du racisme à l'égard des immigrants éthiopiens au poste de police de Kiryat Malachi, une équipe spéciale a été mise sur pied pour renvoyer immédiatement quatre policiers qui ont participé à l'incident. Certains policiers seront également mutés .Dans le même temps, le commandant du district sud, Yoram Sofer, a décidé d'ouvrir une enquête sur cette  affaire.

Il a été saisi  11 correspondances via What's app entre des officiers de police de la station de Kiryat Malachi, des injures et des déclarations racistes sur les détenus éthiopiens. Entre autre, une mineure éthiopienne qui avait fuguée et a été portée disparue, le policier chargé de l'affaire écrit "Cette gamine est en trop dans ce monde, elle n'est pas nécessaire"

Dans un autre cas, un jeune homme éthiopien a été amené blessé, ensanglanté et menotté au poste de police de la ville.  A son arrivée, Lev, l’enquêteur, a ordonné à un policier qui avait été également blessé, d'appeler la MDA, Magen David Adom afin qu'il se soigne.
Le jeune prévenu éthiopien a également demander à être soigné puisqu'il saignait, le policier l'a insulté en lui demandant de se la fermer.
La sanction a était le licenciement de l’officier et une enquête a été ouverte pour blagues racistes et offensantes sur le compte du jeune homme durant l'interrogatoire.

Sur les photos du jeune homme blessé, l'enquêteur a écrit qu'il "avait l'air incroyable", avec trois émoticônes tristes L'officier a répondu: "Oui, et tellement plus coloré", en ajoutant un émoticône moqueur.
Sur une autre photo l'officier écrit: "wouaa une cicatrice de la police pour la vie", avec un émoticône souriant.

La membre de la Knesset, Pnina Tamano, s'est adressée au ministre de la Sécurité publique, Gilad Arden, pour appeler à évincer les policiers impliqués. "Les amusements sont terminés arrêtez de vous cacher. Vous avez autorité de la loi et vous devez la faire respecter.
Assurez-vous qu'ils soient jugés. Et si vous ne pouvez pas le faire dans ce cas démissionnez immédiatement, pas de mutation pour ces policiers véreux , ce transfert pourrait être considéré comme une récompense"

Un membre de la Knesset, Moshe Ya'alon, a écrit sur son compte Twitter: "Le comportement des policiers de Kiryat Malachi envers un détenu éthiopien est choquant mais pas surprenant. Lorsque les politiciens ignorent les cris racistes comme" la mort des Arabes "ou qu'un soldat devient un héros, parce qu'il tire à bout portant sur un terroriste neutralisé en se justifiant par " parce que Il le mérite " et non pas à cause d'un réel danger on ne peut pas être surpris par les phénomènes de racisme et de violence. "Les policiers impliqués devraient être licenciés - les politiciens doivent être remplacés"

Le ministre des Transports Bezalel Smutrich a tweeté ce matin: "Il est absolument interdit d'accepter cette culture délinquante. Le manque de respect, l'humiliation, l'abus de pouvoir sont tout simplement interdits".
J'aimerais pouvoir penser que c'est un cas isolé et non représentatif. Le problème n'est pas un officier mais une culture d'entreprise pourrie où un tel discours et une telle conduite est une norme acceptée. "

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi