Israël: un rabbin approuve des sanctions pour les enfants non-vaccinés

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: un rabbin approuve des sanctions pour les enfants non-vaccinés

Le rabbin Yuval Cherlow, responsable du département de l’éthique de l’association rabbinique Tzohar, a déclaré que l’État devrait adopter des mesures punitives à l’encontre des parents qui ne vaccinent pas leurs enfants.

Près de 900 cas de rougeole ont été enregistrés depuis le début de l'année, en grande partie attribuables à la réduction des taux de vaccination dans le pays.

L’épidémie a amené le vice-ministre de la Santé, Yaakov Litzman, à envisager certaines sanctions à l’encontre des familles qui ne vaccinent pas leurs enfants, notamment en interdisant l’entrée de leurs enfants à l’école.

En 2017, il n'y avait que 33 cas de rougeole et seulement neuf en 2016. 90% des cas signalés cette année résultaient de personnes n'ayant pas été vaccinées ou ayant été en contact avec des personnes non vaccinées, a annoncé le ministère de la Santé.

S'adressant au Jerusalem Post, Cherlow a déclaré que, d'un point de vue libéral, les familles devraient avoir le droit de refuser de vacciner leurs enfants, car on peut présumer qu'elles veulent ce qu'il y a de mieux pour eux et qu'elles croient fermement en leur position anti-vaccination.

L'association rabbinique nationale-religieuse Tzohar 370. (crédit photo: Yossi Zliger)

L'association rabbinique nationale-religieuse Tzohar 370. (crédit photo: Yossi Zliger)

Mais, a-t-il poursuivi, lorsque de telles décisions affectent non seulement les enfants de chacun, mais aussi ceux qui les entourent, l'État est alors en droit de prendre des mesures pour protéger la société au sens large.

«C’est là que mon libéralisme s’arrête et je pense que c’est une obligation de se faire vacciner», a déclaré Cherlow au Jerusalem Post.

Le rabbin a déclaré que d'un point de vue éthique, tous les parents devraient faire vacciner leurs enfants, mais qu'une loi obligeant les gens à le faire serait inefficace et éthiquement injustifiable.

Cherlow a toutefois déclaré que la suspension des droits de ces personnes serait acceptable et justifiée.

"L’État ne peut pas forcer une personne à se soumettre à une procédure médicale, mais vous pouvez refuser des droits à une personne qui ne fait pas vacciner ses enfants."

Le rabbin a reconnu que même la privation de droits constituait une mesure coercitive à l’encontre des citoyens de l’État, mais qu’elle était toujours justifiable en raison du risque important que représentent les personnes non vaccinées pour des groupes vulnérables tels que les jeunes enfants et les personnes âgées.

«Je soutiendrais une loi pour le refus d'accès aux écoles pour les enfants non vaccinés. C’est un équilibre entre droits privés et opinion médicale et le fait que d’autres peuvent en payer le prix », a-t-il déclaré.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi