Un universitaire qatari attribue l'explosion à Beyrouth aux homosexuels libanais -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Abd al-Zaziz al-Khazraj al-Ansari

Un universitaire qatari attribue l'explosion à Beyrouth aux jeunes filles libanaises pas mariées,  aux homosexuels et la chirurgie plastique.

Le Qatar est considéré comme l'un des pays les plus dangereux pour les homosexuels car le régime islamique impose la peine de mort pour les relations entre personnes du même sexe.

Le sociologue qatari Abd al-Zaziz al-Khazraj al-Ansari attribue l'explosion du port de Beyrouth la semaine dernière aux jeunes filles libanaises, aux homosexuels et à la chirurgie plastique dans ce pays de la Méditerranée orientale.

Dans une vidéo qu'Ansari a mise en ligne le 6 août, il cite comme l'une des causes de l'explosion qui a tué au moins 220 personnes et blessé 7 000 autres que "85% des jeunes filles libanaises ne sont pas mariées. Que pensez-vous qu'elles fassent ? Ils font des modèles originaux avec les garçons ? Ils collectionnent des timbres ? La plupart d'entre elles sont impliquées dans des relations interdites".

Il a poursuivi sa diatribe contre le peuple libanais, déclarant que "le Liban est célèbre pour avoir changé la création d'Allah. Tu veux te gonfler les lèvres ? Augmenter vos seins ? Changer votre visage ? Allez au Liban".

Ansari a ensuite lancé une diatribe anti-gay sur la cause de l'explosion. "De plus, le Liban est célèbre pour la prévalence de la sodomie et l'abondance d'homosexuels dans ce pays."

Le Qatar est considéré comme l'un des pays les plus dangereux pour les homosexuels car le régime islamique impose la peine de mort pour les relations homosexuelles.

Le Middle East Media Research Institute (MEMRI), un organisme indépendant et non partisan de surveillance de la presse, a transcrit les paroles en arabe d'Ansari en anglais

Il a accusé le peuple libanais de blasphème. "C'est un message pour notre peuple au Liban [à la suite de l'explosion du port de Beyrouth] : Vous avez tous attaqué les lois décrétées par Allah pour le monde. La raison numéro un [de la catastrophe] est le blasphème".

L'universitaire a dit : "Chers frères, quand vous allez en Amérique, en Grande-Bretagne, en France... Lorsque vous rencontrez les Britanniques ou les Américains, que vous disent-ils ? F*ck ! Va te faire foutre ! Qu'est-ce qu'ils vous disent ? Chut ! Je ne sais pas quoi d'autre... Ils maudissent ta mère et s'ils en veulent encore, ils disent "Putain ! Ils demandent à Allah de te maudire et des trucs comme ça.

"Mais quand tu vas au Liban, tu entends : 'Que ta religion soit maudite!' 'Que ton Dieu soit maudit!' Que votre quoi que ce soit soit soit maudit... Ils maudissent Allah ! Ils maudissent votre religion ! Tout le monde maudit la religion."

Il a poursuivi en disant que les Libanais "maudissent Allah et sa religion, et vous attendez de lui qu'il vous donne du succès ? C'est peut-être la raison principale du tourment que vous vivez. La malédiction d'Allah est devenue aussi répandue que la consommation d'eau".

Il a dit que "dans les médias libanais, on amène des gens qui racontent des blagues sexuelles ! De l'argent ! Du liquide ! Vous l'avez tous vu et vous savez de quoi je parle. Y a-t-il quelque chose qui puisse rendre Allah plus furieux que ça ?

"Chaque Libanais doit sortir dans la rue et couper avec des ciseaux la langue de quiconque maudit Allah. Vous voulez aller mieux ? Commencez par cela et vous verrez comment Allah va changer votre situation pour le mieux."

Le gouvernement libanais a démissionné lundi en raison des protestations populaires contre la classe politique dirigeante.
De nombreux citoyens libanais ont accusé les dirigeants de leur pays, y compris le mouvement terroriste Hezbollah, de culpabilité en raison de leur négligence et de leur corruption présumées.

Peter Tatchell, le LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels) et militant des droits de l'homme, a déclaré mardi au Jerusalem Post que "blâmer le peuple libanais pour cette tragédie catastrophique est une offense à couper le souffle - et absurde sur le plan des faits. Ansari est censé être un universitaire, mais sa diatribe irrationnelle et fanatique ressemble davantage aux divagations d'un voyou de rue grossier. Il est raciste envers les Libanais, ainsi qu'homophobe et sexiste".

Tatchell a ajouté que "le ton et le contenu de ses commentaires suggèrent quelqu'un qui a d'énormes problèmes de colère. Il incite les gens à la violence en leur demandant de couper les langues des Libanais qui ne partagent pas son fanatisme religieux. Sur la question de l'homosexualité, Ansari devrait regarder dans sa propre arrière-cour du Qatar où l'homosexualité est tout aussi répandue qu'au Liban, mais cachée derrière un masque d'hypocrisie. Et, contrairement au Qatar raciste, la plupart des Libanais ne traitent pas les travailleurs migrants comme de la main-d'œuvre semi-esclave".

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi