Ouvrons les yeux sur la prostitution en Israël

Actualités, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Ne fermons pas les yeux sur la prostitution en Israël

"Ne te dérobes jamais à ceux qui sont comme ta propre chair", nous demande le prophète Isaïe.

Ne fermez pas les yeux sur les faibles de la société. Nous nous sommes habitués à regarder de l'autre côté, à nous dire que les femmes s’adonnant à la prostitution le font par choix. Après tout, ce n'est pas vraiment le problème du secteur religieux. Mais il nous concerne tous, car nous avons, au sein de la société israélienne, la responsabilité sociale, juive et nationale d’éradiquer la prostitution en Israël.

Selon l'enquête nationale du ministère des Affaires sociales et des Services sociaux de 2014, plus de 12 000 personnes se prostituent en Israël. 95% d'entre eux sont des femmes. Plus de 60% des femmes sont des mères. 80% sont des mères de mineurs. 10% des personnes qui se prostituent sont des mineurs. Principalement des mineurs qui ont été victimes de violences ou d'abus sexuels durant leur enfance. Mais dans cette réalité hallucinante, la plupart d'entre eux vont régulièrement à l’école.

Ces chiffres choquent l'oreille qui les entend, tombant comme un coup de poing dans l'estomac. Il n'est pas moins choquant de comprendre que ces chiffres ne sont qu'une estimation, et apparemment, comme l’a dernièrement expliqué, Inbal Farah-Faran, dans la clinique mobile de Haïfa qui aide les femmes prostituées, ils sont beaucoup plus élevés.

La Knesset

La Knesset

Ces femmes ne rêvaient pas d'être des prostituées. "Aucune petite fille ne vous dira jamais qu'elle veut danser au dessus d'un étranger et obtenir de l'argent", explique une femme qui a survécu à la prostitution lors d'une réunion du comité de la Knesset pour lutter contre la traite des femmes et la prostitution. "Peut-être que je pensais que je faisais un choix, mais jusqu'au choix entre la vie et la mort, je n'ai jamais vraiment choisi," conclut-elle.

Dans le secteur religieux, le sujet de la prostitution est tabou. C'est moins pratique d'en parler. C'est embarrassant. Ce n'est pas vraiment lié à nous. Vraiment?!

Certains vont essayer de plaisanter et dire que la prostitution est la profession la plus ancienne au monde, elle apparaît même dans la Torah. C’est faux. Le fermier, le bâtisseur, le musicien sont y mentionnés avant. Mais en effet, la prostitution est un phénomène ancien qui apparaît dans la Torah.

Dans le livre de Bereshit, dans le chapitre 35, l'histoire de Yehuda et Tamar, Tamar couvre son corps, sauf ses yeux, apparemment comme la coutume des femmes prostituées d'alors, qui se dissimulaient par honte, et Yehuda la voit comme une prostituée. Comme l'a dit l'ancien juge Elyakim Rubinstein, l'ethos juif n'a jamais considéré la prostitution comme une chose légitime, aussi répandue fut-elle en ces temps-là.

La prostitution en Israël raconte la triste histoire de la société israélienne dans son ensemble, même du public national religieux : quand on estime qu'un Israélien sur dix a besoin de prostituées et que les consommateurs viennent de tous les secteurs - cela nous concerne aussi.

Quand les adolescents qui sont expulsés du système d'éducation religieuse et de la maison, atterrissent dans la rue, ils dépérissent et tombent dans la prostitution. Cela arrive – et c'est aussi notre histoire. Et si c'est notre histoire, celle de nous tous, alors nous devons tous agir pour corriger le monde sur cette question également. Que ce soit dans l'éducation des jeunes et dans la localisation des jeunes à risque sur le terrain, dans l’aide aux prostituées et aux femmes qui veulent sortir de la prostitution. Nous ne pouvons pas les ignorer.

Il y a environ six mois, plus de 20 organisations de toutes les branches du milieux national-religieux se sont jointes à une coalition unique pour lutter contre la prostitution. Mercredi prochain à Jérusalem, une conférence ouverte sera organisée pour le grand public sur le sujet, dans le but de sensibiliser le public religieux au phénomène de la prostitution et de le mobiliser pour l’éradiquer et réhabiliter les prostituées. Le moment est venu de relever les yeux et de nous engager dans la lutte contre la prostitution en Israël.

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi