Pourquoi était-il de coutume de se marier la veille de la Pâque juive en Italie

Actualités, Fêtes, International, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Mystère en Italie : pourquoi des dizaines de couple se mariaient-ils à la veille de la Pâque juive?

Une ancienne Ketouba (contrat de mariage juif N.D.T) récemment découverte à Florence et actuellement en vente a révélé une coutume séculaire selon laquelle de nombreux Juifs italiens choisissaient de se marier lors de l'une des journées les plus stressantes de l'année, la nuit de Bedikat Chametz, recherche du Chametz (produits contenant du levain). La découverte est devenue une énigme parmi les conservateurs de musées du pays, jusqu'à ce que le rabbin de la ville de Rome, qui a étudié le sujet, ait résolu le mystère.

Tout a commencé par la découverte par hasard d'une somptueuse Ketouba vieille de 317 ans dans les archives d'une organisation juive à Florence. Le parchemin sur lequel elle était écrite était ornée de décorations colorées avec des touches dorées et de magnifiques illustrations de jeunes mariés vêtus de costumes de fête italiens, entourés de  lions et de chevaux. Mais ce qui a attiré l'attention des chercheurs, c'est précisément la date du mariage - le 14 Nissan 1702, la veille de la nuit du Seder.

Détail de la Ketouba italienne

Détail de la Ketouba italienne

Mariage en nombre

Pourquoi les époux Shlomo Menachem, fils de Rabbi Shmuel Meir d'Urbino, et Bonina fille de Raphaël se sont-ils mariés à la veille de la Pâque? Et qui se marie un jour pareil? Le rabbin de Rome et vice-président de la Conférence des rabbins d'Europe, le rabbin Shmuel Di Seini, a été prié d'étudier le phénomène et a raconté que, depuis plusieurs années, il enquêtait sur le sujet, et avait remarqué la communauté juive locale avait l'habitude de concentrer un grand nombre de candidats au mariage et de célébrer leur union et le repas de fête à cette date.

"J'ai été très surpris", a-t-il déclaré, "mais selon mes recherches, c'était habituel car c'est le dernier jour avant le décompte du Omer (période où les règles de deuil sont appliquées et où l’on ne célèbre pas de mariage). Un autre raison est la pauvreté des familles qui utilisaient leurs restes de Chametz pour le repas de mariage" (au lieu de les jeter et de les brûler avant la fête) .

"Jusqu'à présent je pensais que c'était de coutume uniquement à Rome, mais je sais maintenant que les villes de Florence et Urbino ont également organisé des mariages à la veille de la Pâque", a ajouté le rabbin Di Saini. "J’estime qu’ils se sont déroulés le soir, c’est-à-dire la nuit de Bedikat Chametz, et non le 14 Nissan même."

La magnifique Ketouba découverte à Florence, écrite sur un parchemin décoré, est particulièrement grande et impressionnante. Elle a été transmise à l'organisation juive dans les archives de laquelle elle a été retrouvée, à la King David International Auction House. Le document ancien sera mis aux enchères dans les prochains jours à un prix de départ de 20 000 dollars. On estime qu'il sera vendu entre 40 000 et 50 000 dollars.

Source : Ynet

Vos réactions

  1. rinaldo.crespi@sfr.fr'crespi

    pas italiens car celle ci n’existe que depuis le 19 eme siécle….donc coutumes locales selon les communautés florentine , romaines , etc.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi