Pourim en Israël: un policier pris en flagrant délit par ses collègues -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Pourim en Israël: un policier pris en flagrant délit par ses collègues

Des policiers ont été alerté par des voisins,  ils ont été surpris de découvrir que le propriétaire du lieu était lui-même un policier

Le policier et sa femme possèdent un complexe de chambres d'hôtes à Moshav Devorah et ont apparemment organisé une fête de Pourim contrairement aux directives Corona du ministère de la Santé.


Pendant le week-end de Pourim, de nombreux Israéliens ont violé les directives du ministère de la Santé et sont allés célébrer Pourim à travers le pays.

Jeudi dernier, des policiers sont arrivés dans un complexe de B & B à Moshav Devorah dans la vallée de Jezreel après avoir été prévenus par les voisins.

Lorsqu'ils sont arrivés sur les lieux, ils ont été surpris de constater que le site où l'incident avait eu lieu appartenait à un policier du district nord. Une amende de 5 000 shekels lui a été infligé.

En outre, six rapports supplémentaires ont été enregistrés pour les invités de 500 NIS.

Samedi, deux jours seulement après l'incident, des policiers ont de nouveau été appelés  prévenus, à nouveau, par les voisins pour cause de nuisance.

Les  propriétaires du lieu ont reçu un rapport supplémentaire d'un montant de 5 000 NIS et dix invités ont également reçu une amende  de 500 NIS.

Après ces incidents, le policier du complexe B&B a envoyé un SMS à son voisin  : "Votre œil ne vous aidera pas.Tout ce que nous faisons est conforme à la loi, nous avons perdu des centaines de milliers de NIS parce que nous avons respecté la loi quand d'autres ont célébré avec plus de bruit que nous et pas aux heures autorisées"

"Le fait que nous ayons reçu le rapport est dû au manque de connaissances des policiers et ces rapports seront annulés par un tribunal."

"La police n'est pas venue à cause du bruit mais parce qu'elle pensait qu'il était interdit de  louer des gîtes et elle avait tort. Il n'y a aucune violation de la loi à écouter de la musique, certainement pas à Pourim et à six heures du soir. "

L'avocat Dov Hirsch, qui représente l'un des voisins vivant à côté du complexe de chambres d'hôtes, a déclaré à N12:

"Nous avons l'intention de ne pas lui permettre de continuer à agir de la sorte en dérangeant la vie paisible de ses voisins malgré le fait qu'il soit policier.

Il ne suffit pas qu'il ait commis une infraction, après notre plainte, il a envoyé également des messages menaçants et utilisé des tactiques d'intimidation envers ses voisins. "

L'épouse du policier et le propriétaire du gîte ont expliqué qu'ils avaient été choqués par l'attitude de la police concernant l'incident et qu'ils ne pouvaient pas comprendre pourquoi ils avaient reçu les rapports. «Il y a un conflit de voisins mais nous n'avons pas enfreint la loi », a-t-elle expliqué.

Elle a poursuivi en disant qu "il est permis de jouer de la musique à Pourim aux heures appropriées, il est permis de louer et d'être dans des chambres d'hôtes selon les règles du ministère de la santé"

Ils nous ont causé du tort Je voulais m'enterrer tellement j'avais honte devant nos hôtes

"Maintenant, ils viennent parce qu'un voisin se plaint..  je n'ai pas enfreint la loi. Nous ferons appel du rapport lorsque nous le recevront . Pour l'instant nous n'avons rien reçu, parce que la police a dit qu'il y avait un problème avec l'imprimante. "

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi