Possession à Jérusalem : il tue le sorcier qui lui aurait jeté un sort

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'oliveraie où aurait été enterré le corps du sorcier

Ahmed Amro, 30 ans, un habitant de Jérusalem-Est, aurait souffert pendant des années d'un sort qui le hantait et affectait sa vie. Il dit qu'à cause de ce sortilège, il a souffert de malchance tout sa vie,  qu'il est entré dans la dépression et, au fil des ans, a essayé d'annuler le sortilège et s'est tourné vers divers sorciers et experts dans le domaine ; mais tous leurs efforts ont été vains.

Finalement, après avoir presque abandonné, Amro a entendu parler de A., un sorcier "de très haut niveau", selon un de ses amis.
Il y a environ trois ans, Amro s'est rendu avec sa famille à Bethléem pour rencontrer A. afin de retirer ce sort.

Après lui avoir rendu visite Amro et sa famille ont payé à A. plusieurs centaines de shekels et cela a éliminé le sort avec beaucoup de succès, a-t-il affirmé, et après le traitement, les deux sont restés en bonne relation, et Amro a même rendu visite à A. à l'hôpital après avoir découvert qu'il avait un cancer.

"Je croyais que A. pouvait me retirer le sort. Je pensais qu'il était le seul à avoir les capacités pour le faire - et c'est ce qui s'est passé ", a expliqué Amro plus tard dans son interrogatoire de police.

Mais lorsque A. a quitté  l'hôpital, il a contacté Amro et lui a demandé de lui verser 10 000 NIS supplémentaires au motif que ce n'est qu'après de très gros efforts qu'il a pu lui retirer le sort. "A. m'a menacé que si je ne lui payais pas le montant dans les deux jours, il jetterait un sort mortel sur moi et ma famille qui ne pourrait pas être annulé."

«J'avais vraiment peur pour ma vie», a répété Amro aux enquêteurs de la police, «j'étais sous beaucoup de pression et je n'avais pas d'argent à lui donner, alors il m'a ensorcelé.".

Mais Amro n'avait pas l'intention de payer l'argent au sorcier et avait un plan complètement différent; Il a appelé A. et a organisé une rencontre avec lui à Hébron, au domicile d'un parent, afin de «lui donner l'argent».

A., est arrivé en voiture au rendez vous fixé dans un endroit isolé à la périphérie de la ville, et quelques secondes après qu'il soit sorti de sa voiture - Amro et une autre personne qui était avec lui l'ont attaqué.

Avant même que A., ne réalise ce qui se passait, Amro a vaporisé du gaz poivré son visage et, avec l'autre personne qui l'accompagnait, selon l'acte d'accusation, il a sorti une pioche et une pelle, et tandis que A. se tordait de douleur sur le sol, les deux l'ont frappé plusieurs fois. Jusqu'à ce qu'il meurt

Pour tenter de dissimuler des preuves, les deux hommes ont enterré A. près d'une oliveraie près du village de Trama dans le sud des collines d'Hébron, ont jeté ses vêtements et les armes du crime,  ont détruit son téléphone portable, détruits ses cartes SIM et jeté ses cartes de crédit à  la poubelle.

Les deux étaient sûrs d'avoir commis le crime parfait et que personne n'avait suivit leurs traces, mais quelques mois plus tard, le parent d'Amor, à qui appartenait l'oliveraie où A. a été enterré,  a labouré la terre et, pendant le labour, le corps de A. a été découvert.

Ce parent ignoré que ce meurtre avait été perpétré par un membre de sa famille , il a appelé la police, et les enquêteurs ont immédiatement ouvert une enquête qui comprenait l'utilisation de moyens technologiques et de localisation par téléphone, et ont très rapidement réussi à élucider l'affaire et découvrir que Amro était impliqué dans ce meurtre

Amro a été arrêté le même jour, et le bureau du procureur du district sud a déposé un acte d'accusation contre lui pour le meurtre de A., et en même temps, les membres de sa famille ont conclu un accord avec la famille de A. et leur ont versé une indemnité de 700000 NIS pour tenter d'empêcher que la situation ne dégénère.

Au cours du procès, les parties se sont engagées dans une médiation complexe dans laquelle il a finalement été convenu que Amro serait reconnu coupable de meurtre et qu'au lieu de la réclusion à perpétuité, il serait condamné à 28 ans de prison - une peine qu'il a reçue la semaine dernière devant le tribunal de district de Be'er Sheva.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi