Israël: nouvelle plainte contre un rabbin condamné pour agressions sexuelles

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: nouvelle plainte contre un rabbin condamné pour agression sexuelle

Les nouvelles accusations portées contre le rabbin Moti Elon, ancienne superstar du courant national-religieux et délinquant sexuel condamné, ont fait relancé la conversation sur la manière dont les abus sexuels sont gérés dans la communauté.

Amitai Dan, 34 ans, a été élève en classe de première de la prestigieuse Yeshiva du lycée Horev à Jérusalem, dont le rabbin Elon a été le doyen de 1987 à 2002.

Amitai allègue qu’au cours d’une réunion privée avec le rabbin Elon dans son bureau pour discuter de problèmes personnels, le doyen l’avait touché, caressé et embrassé de manière inappropriée, tout en cherchant à toucher ses parties génitales, ce à quoi il avait résisté.

A la question explicite de son élève qui lui demandait si de tels contacts étaient autorisés par la loi juive, le rabbin avait acquiescé.

Amitai Dan a été choqué et traumatisé par l'incident. Au début, il avait même du mal à concilier le fait que le doyen de la yeshiva, qu'il respectait, avait agi de la sorte, puis il avait tenté de rejeter complètement l'incident et de le chasser de sa mémoire.

Au cours des 16 années écoulées, y compris la période du procès et de la déclaration de culpabilité d'Elon par deux fois pour attentat à la pudeur perpétrés contre un mineur, Amitai Dan affirme qu'il n'a pas porté plainte, car il était difficile de briser le tabou de la société et de reconnaître publiquement qu’il avait été agressé sexuellement et que l’incident l’avait profondément marqué.

Selon les dernières accusations portées contre Moti Elon, ce dernier aurait agressé sexuellement un autre jeune homme après sa condamnation en 2013, alors qu'il tentait de rétablir son image publique et qu'il avait recommencé à enseigner et à recevoir des personnes en privé pour consultation.

Dan a dit que c'était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase, car il voyait les personnes qui avaient refusé de condamner et d’éloigner Moti Elon comme ayant manqué à leur devoir de protéger la communauté.

Le rabbin Haim Druckman, peut-être la figure rabbinique la plus influente de la communauté nationale-religieuse, en faisait partie.  Il a publiquement soutenu Moti Elon après sa condamnation, affirmant aux médias que le juge avait commis une erreur en condamnant le rabbin.

Mr Druckman a déclaré qu'Elon ne devrait pas être interdit d’enseigner et l'a invité à donner des conférences dans sa yeshiva phare, Ohr Etzion, à Merkaz Shapira, près d'Ashdod, où il vit et occupe le poste de rabbin de la ville.

Le plaignant le plus récent a révélé des enregistrements audio et vidéo de l'agression à trois rabbins, dont Mr Druckman, et les trois hommes ont ordonné au rabbin Elon de cesser ses activités publiques et de requérir l'aide d'un professionnel.

Mr Druckman n'a encore fait aucun commentaire public sur cette affaire ni présenté ses excuses pour avoir publiquement soutenu Moti Elon après sa condamnation en 2013.

"Il y a des rabbins qui pensent tout savoir, et des rabbins qui font des erreurs", a déclaré Amitai Dan au Jerusalem Post.

Amitai Dan

Amitai Dan

"Mais dans le cas de quelqu'un qui ne s'excuse pas, même maintenant? Il n'a plus le droit d'être un rabbin. Il a agi contre la loi juive parce que la loi juive stipule que vous ne pouvez pas avoir de relations sexuelles avec un autre homme.

«Et la loi juive dit aussi que sauver une vie passe avant tout. Vous êtes un rabbin et vous dites qu’il ne s’est rien passé? Démissionnez! Arrêtez d'enseigner! Vous n'êtes pas digne de vos étudiants. "

Mr Druckman a refusé la demande de commentaire requise par la presse et n'a toujours pas commenté publiquement, sous quelque forme que ce soit, son soutien antérieur à Moti Elon.

Il y a trois semaines, Amitai Dan a déposé une plainte officielle contre le rabbin auprès de la police de Jérusalem et a également demandé à son avocat de déposer une demande officielle auprès du grand rabbinat, lui demandant de destituer Moti Elon de son titre de rabbin.

En outre, il dit qu'il va poursuivre la Yeshiva Horev en justice, arguant que ses dirigeants sont responsables de ce qui s'est passé sur leur campus.

"La Yeshiva n'a rien dit à la presse jusqu'à aujourd'hui. Ils ne se sont pas excusés. Les parents d’élèves ont besoin de savoir ce qui est peut être arrivé à leurs enfants », dit-il. "Qui sont-ils pour se taire?"

Le rabbin Yitzhak Dor, le doyen de la Yeshiva qui a pris ses fonctions en 2002, a déclaré: «Les choses ont changé à Horev. Nous n'avons aucun lien avec ces événements ».

Dan dit que le secteur national-religieux doit se soumettre à un processus de "réforme de la société", où la communauté ne se sentirait plus intimidée par les rabbins en tant que personnalités publiques. «Nous devons ignorer les rabbins. Nous devons retourner au judaïsme et oublier les rabbins. Ne construisez pas le judaïsme sur des rabbins. »

«C’est de la fiction. Le courant national religieux a nommé beaucoup de rabbins qui, à leur avis, ne pèchent pas, mais c’est une erreur. Ils les considèrent comme des dieux. C’est inacceptable."

L’avocat Asher Ohayon, qui représentait Moti Elon lors de son procès, a déclaré à la presse en réponse aux allégations d’Amitai Dan que le rabbin Elon n’avait jamais commis d’acte criminel. Au lieu de cela, il a affirmé que la condamnation prononcée devant le tribunal de première instance de Jérusalem était une erreur, mais que Moti Elon n'avait pas fait appel pour «raisons familiales».

Le grand rabbinat a simplement déclaré que la demande faite par Amitai Dan au comité de discipline de révoquer l’ordination rabbinique d’Elon avait bien été entendue et serait traitée en conséquence.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi