Les graines de pavot, une saveur de prédilection de Pourim

Actualités, Fêtes, International, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les graines de pavot, une saveur de prédilection de Pourim

Avec leur arôme de noix et leur goût légèrement épicé, les graines de pavot sont l'un des aliments traditionnels de la fête de Pourim. Comment le sont-elles devenu?

Elles sont également un ingrédient bien-aimé des plats, sucrés et salés, dans toute l'Europe centrale. Pourtant, nous pensons rarement à cuisiner ou à faire de la pâtisserie avec des graines de pavot. Pourquoi donc? Elles sont bonnes et pas seulement à être saupoudrées sur un bagel. Pourim est le moment idéal pour expérimenter avec ces graines minuscules en forme de rein.

Il y a de nombreuses explications à la raison pour laquelle les juifs mangent des graines de pavot à Pourim - la plus connue, bien sûr, sous forme de garniture pour hamantaschen, les oreilles d’Haman.

Une histoire poétique avance que la Reine Esther s’est sustentée de graines de pavot pendant le jeûne de trois jours durant lequel elle a prié Dieu d'abroger le décret meurtrier d'Haman contre les Juifs.

Du granola aux graines de pavot

Du granola aux graines de pavot

Une autre histoire raconte que lorsque la reine Esther vivait dans la cour du roi perse, cachant sa foi juive, elle a subsisté grâce à un régime végétarien composé de céréales, de légumineuses, de noix et de graines pour éviter de violer les lois de la cacheroute.

Quelle que soit la version de l'histoire que vous préférez, manger des mets contenant des graines de pavot à Pourim honore la bravoure de la reine Esther et son dévouement à son peuple. Les Juifs d'Europe centrale n'ont certainement pas eu de mal à incorporer des graines de pavot dans leurs célébrations de Pourim, car elles étaient, et le sont toujours, l'une des saveurs les plus populaires dans cette partie du monde.

Sur les menus des cafés, depuis la Lituanie jusqu’à la Hongrie, vous trouverez encore aujourd’hui beaucoup de plats sucrés et salés faits avec des graines de pavot - des petits pains et des strudels mais aussi des nouilles et du pudding. Parfois, la graine entière est utilisée, mais souvent vous verrez des plats contenant une pâte faite à partir des graines moulues. Le broyage des graines libère leurs huiles, ce qui entraîne une saveur plus forte.

Ce Pourim donc, honorons la reine Esther et nos ancêtres d'Europe centrale en pensant au-delà des hamantaschen quand il s'agit de graines de pavot.

Source : myjewishlearning.com

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi