Objectif Israël: recycler jusqu'à 95% des eaux usées du pays

Actualités, Alyah Story, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: recycler jusqu'à 95% des eaux usées du pays

Alors qu’Israël est déjà de loin le leader mondial du recyclage des eaux usées, le Fonds National Juif est déterminé à voir le pays réutiliser la quasi-totalité de ses eaux usées dans les années à venir alors que sa population continue à s'étendre du nord au sud.

"Pendant des décennies, le FNJ a été impliqué dans l'économie de l'eau de l'Etat d'Israël", a déclaré dimanche Talia Tzour Avner, le principal émissaire israélien du FNJ.

"Notre intention à long terme est d'augmenter l'eau recyclée en Israël de 85% à 95%. C'est un aspect que le FNJ en tant qu'organisation sioniste et de charité peut toucher et améliorer".

Depuis la création du pays, les Israéliens ont innové dans des solutions au problème de  l'eau, processus dans lequel le FNJ a joué un rôle essentiel au fil des ans. Avant la prochaine Journée mondiale de l'eau, Tzour Avner a discuté des visions à court et long terme du FNJ pour le traitement des eaux usées, la réhabilitation des rivières, le réservoir d'eau, l'irrigation et l'éducation tournant autour de l’eau.

"Nous touchons les différentes communautés et les différents besoins et soutenons autant de gens que nous pouvons en Israël avec l'eau - parce que l'eau est la vie", a déclaré Tzour Avner, notant que la vision du JNF est d'amener 500.000 personnes au Sud et 300.000 au Nord. "Nous devons nous assurer qu'ils ont de l'eau."

Entre autres activités au cours des années, le FNJ a construit 250 réservoirs d'eau en Israël, ainsi que des stations de traitement des eaux usées et a restauré plusieurs des rivières du pays, comme Yarkon, Kishon, Lachish, Alexander, Harod et Hadera.

Station de traitement des eaux usées

Station de traitement des eaux usées

Un projet important de restauration de cours d'eau est toujours en vigueur, celui de la rivière de Beersheva et du parc qui la borde. Alors que le FNJ a déjà réussi à nettoyer la rivière et à construire la majorité des 8 km prévus de promenade, l'organisation travaille toujours sur le reste du parc. Le JNF prévoit d'utiliser l'eau recyclée de la ville de Beersheba pour remplir un lac de 23 acres conçu pour la navigation de plaisance, l'observation des oiseaux et d'autres activités.

Un projet d'eau supplémentaire à l'horizon pour le FNJ en 2017 est l'usine de traitement des eaux usées d'Arava, qui recueillera les eaux usées de six kibboutzim et des fermes laitières dans le district du conseil régional d'Eilot juste au nord d'Eilat. Les effluents traités seront pompés dans le réservoir existant d'Elifaz, qui fournit de l'eau pour l'agriculture à 10 kibboutzim de la région.

L'usine de traitement, selon le FNJ, aidera à stimuler la croissance d'une région isolée du réseau national d'approvisionnement en eau.

«Plus il y aura d'eau, plus il y aura d'agriculteurs, plus il y aura de cultures et plus l'économie sera florissante», a déclaré Tzour Avner. "Nous affectons tout le cycle de la vie dans l'Arava."

La deuxième initiative en faveur de l'éducation est le parrainage par le FNJ du Concours international israélien de prix de l'eau de Stockholm, qui reconnaît le travail des jeunes dans le domaine de la recherche sur l'eau.

En regardant au-delà de 2017 et vers l'avenir à long terme, Tzour Avner a souligné l'importance de nettoyer l'ensemble des 31 fleuves d'Israël, en plus de s'efforcer de porter la réutilisation de l'eau d'Israël de 85% à 95%. Chacune de ces rivières a été victime de la pollution au cours des années, a-t-elle expliqué.

"Alors que la Journée mondiale de l'eau se déroule le 22 mars, le FNJ planifiera des activités dans toutes ses communautés américaines, en envoyant des conférenciers dans les campus et les synagogues pour discuter du paysage de l'eau d'Israël", a déclaré Tzour Avner. Le FNJ, a-t-elle expliqué, a pour objectif non seulement de continuer à améliorer l'accès à l'eau en Israël, mais aussi de mieux faire connaître le rôle plus important que le pays peut jouer pour apporter de telles solutions à un monde assoiffé d'eau.

"En juin, l'organisation organisera une série d'événements dans divers consulats et missions aux Nations Unies, afin de discuter des progrès d'Israël dans l'économie de l'eau et des connaissances que le pays a apportées au monde", a &jouté Tzour Avner.

"En parlant de l'eau et en faisant mieux comprendre ce qu'Israël et le FNJ ont fait dans l'économie de l'eau, nous créons une image positive", a-t-elle conclu.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi