Nouvelle tendance: les attaques au poison de Daesh

Actualités, Antisémitisme/Racisme, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Nouvelle tendance: les attaques au poison de Daesh

Si vous pensiez que l'État Islamique avait déjà imaginé toutes les manières horribles et créatives de blesser le plus de monde possible, vous aviez tort.

Le directeur adjoint de l'Institut international contre la lutte contre le terrorisme, Eitan Azani, a déclaré lors d'une conférence de presse mercredi: "ISIS lance actuellement une nouvelle campagne et fournit des instructions à ses partisans pour mener des attentats terroristes de "loup solitaire" à l'aide de poisons dans des centres commerciaux bondés".

Azani a fait ces commentaires lors d’une réunion avec le directeur de l’institut, Boaz Ganor, à l'occasion de la conférence de l'Institut IDC Herzliya qui aura lieu la semaine prochaine sur le terrorisme.

Le directeur adjoint a décrit la nouvelle tactique dans le cadre d'une tendance plus générale dans laquelle ISIS augmente ses pressions dans les médias sociaux sur les adeptes "pour mener le djihad sur les terres ennemies. Auparavant, ISIS insistait plutôt sur l’importance pour les nouvelles recrues de rejoindre la Syrie et l’Irak.

Le changement représente la reconnaissance de la part d'ISIS que l’organisation est près de la défaite en termes de territoire et que sa meilleure chance de maintenir l'influence est de perpétuer des attaques inspirées d’ISIS à l’étranger , a déclaré Azani.

Ganor a expliqué que les attaques inspirées d'ISIS sont des situations où "le terroriste déclare qu'il œuvre pour ISIS", que "ISIS prend le crédit de l'attaque", mais ces deux affirmations sont fausses.

Attaque au sarin dans le métro de Tokyo le 20 Mars 1995

Attaque au sarin dans le métro de Tokyo le 20 Mars 1995

"En vérité, avec des attaques inspirées d'ISIS, l'organisation n'a fourni aucun ordre direct, n'a élaboré aucune orientation ou planification pour le terroriste et n'a même pas eu vent de l'attaque jusqu'à ce qu'elle se produise", a déclaré Ganor.

Cependant, ISIS et l'attaquant veulent bénéficier des avantages de cette fausse connexion

Ganor a expliqué qu'une partie de la lutte contre le terrorisme réside dans l’identification de la façon dont pensent les terroristes.

Il a montré des photographies de terroristes dans une grande variété de situations, avec un seul facteur commun : "ils sont tous souriants parce qu'ils croient que ce qu'ils ont fait était bénéfique et honorable".

"Le fait que les loups solitaires inspirés d'ISIS évaluent leurs coûts et leurs avantages différemment de la plupart des gens ne veut pas dire qu'ils ne peuvent pas être diagnostiqués et, on l’espère, servir à déradicaliser des attaquants potentiels".

Azani a déclaré que les pays occidentaux n'ont pas été assez intelligents pour combattre la radicalisation sur le terrain avant que les recrues potentielles deviennent des djihadistes violents.

"La radicalisation des terroristes en Espagne (liée aux attaques récentes) a pris beaucoup de temps, mais personne n'a remarqué qu'ils se radicalisaient", conclut-il.

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi