Nous ne transformerons pas Jérusalem en une forteresse militaire

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Nous ne transformerons pas Jérusalem en une forteresse militaire

Accompagné du commandant du district de Jérusalem, Yoram Halevy et des commandants des forces régionales, le commissaire de police Roni Alshikh a parcouru la zone entourant  la porte de Damas et de la grotte de Zedekiah, où a eu lieu l'attentat terroriste dans lequel l'agent de la police frontalière Hadas Malka a été assassinée vendredi soir.

Alshich s’est rendu sur les lieux de l’attentat pour surveiller de près le déploiement des policiers et des soldats deux jours après l'attaque. "Le plus grand défi est de ramener la vie à la normale", a-t-il expliqué, ajoutant: "La mise à niveau des systèmes de sécurité est fondamentale mais elle doit être combinée avec la capacité de maintenir une vie normale".

Le commissaire a déclaré: «Notre défi est de fournir un service et une sécurité sans créer de contradiction entre les deux. Nous n’avons aucune intention de transformer Jérusalem en une forteresse militaire dans laquelle il ne serait pas agréable de pénétrer, tant pour les Israéliens que pour les touristes dans le monde entier".

Des milliers de personnes ont accompagné Hadas Malka à sa dernière demeure

Des milliers de personnes ont accompagné Hadas Malka à sa dernière demeure

En outre, Alshikh a rendu visite à l'agent de la police des frontières blessé à l’œil par des éclats dans l'attentat perpétré dans la grotte de Zedekiah qui est hospitalisé à l'hôpital Hadassah Ein Karem à Jérusalem. L'officier a raconté au commissaire ce qui s’était passé et a expliqué comment les soldats avaient finalement réussi à neutraliser les terroristes.

Le commissaire de police a été informé de l’état de santé de l'agent par le Prof. Itai Chowers, chef du département de la rétine à Hadassah Ein Kerem. "Nous avons tout d’abord retiré les fragments qui ont pénétré profondément dans sa rétine puis l’avons opéré durant plusieurs heures. Son état sera examiné à nouveau dans quelques jours. "

"Notre travail de collaboration avec le Département de police judiciaire d'Israël a été excellent, vraiment très efficace, car nous avons été informés avec certitude sur la nature des fragments qui l'ont blessé. Nous connaissions ainsi l’ampleur des dégâts auxquels nous étions confrontés", a expliqué le docteur.

Alshikh a déclaré à l'officier blessé: «Nous avons payé un prix lourd, mais je pense que la police a manœuvré de façon impressionnante car les policiers savent comment intervenir quelle que soit la situation. Malheureusement, Jérusalem est une ville saturée de frictions, où la police des frontières est exposée en permanence et cela a un prix. J'espère vous voir bientôt reprendre votre service ".

Source : Arutz 7

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi