New York: un expatrié israélien recrée le monde en miniature

Actualités, Alyah Story, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
New York: un expatrié israélien recrée le monde en miniature

Un expatrié israélien a recréé le monde dans une magnifique exposition miniature qui vous permet de «visiter» une foule de monuments du monde entier - du pont de Brooklyn aux Pyramides - dans un tout nouveau musée de plus de 4500 mètres carrés, au cœur de Times Place à New York City.

Fondé et dirigé par Eiran Gazit, le Gulliver's Gate récemment inauguré offre un affichage interactif représentant des régions du monde et des monuments célèbres, ainsi que des trains, des avions, des wagons et des personnes du passé et du présent. La société de conception israélienne Mahtov Designs a été chargée de construire la maquette du Moyen-Orient, comprenant Jérusalem.

Dans l'ensemble, ce "Lilliput" représente des scènes de la ville de New York, de l'Amérique latine, du Moyen-Orient, d'Europe, de Russie et d'Asie. Les sites incluent des merveilles du monde telles que le barrage de Hoover, le Parthénon, le Colisée, le Canal de Panama et la Grande Muraille de Chine.

Gazit - le fondateur et premier PDG de Mini Israël, un parc miniature de 150 acres d'Israël situé dans un parc à l'extérieur de Jérusalem - admet qu'il est fasciné par les maquettes. Il aime aussi raconter des histoires. "Cela nous permet à Gulliver's Gate de combiner mes deux amours", dit-il.

le Gulliver's Gate

le Gulliver's Gate

En outre, Gulliver's Gate offre un échappatoire du monde réel, qui est «compliqué, trépidant et pas toujours agréable», dit Gazit. «Dans notre monde miniature, vous êtes invités à vous détendre, à sourire dans des situations impossibles et à découvrir quelque chose de nouveau dans chaque coin. Notre monde est une interprétation utopique positive de ce à quoi le monde pourrait et devrait ressembler si seulement il n'y avait pas de guerres, ni de pauvreté, ni de calamités ".

"Le monde miniature nous permet d'examiner le monde d'une manière impossible dans des situations de la vie réelle", dit Gazit. "Nous offrons une perspective incroyable sur la façon dont le monde est construit et sur les relations que nous avons avec notre environnement".

Cette toute nouvelle attraction de New York City qui a coûté 40 millions de dollars – dont l’entrée coûte 36$ - dispose également d'un scanner pour le corps entier et d'une imprimante 3D pour permettre aux visiteurs de créer des versions miniatures d’eux même qui peuvent être emmenées en souvenir ou laissées sur place. Ils deviendront ainsi « citoyens permanents » de Gulliver's Gate.

Source : Nocamels.com

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi