Pourquoi choisir le Neurofeedback Optimal ?

Actualités, Alyah Story, Bien-être & Santé, Israël, Magazine - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Neurofeedback optimal Tel-Aviv Valerie Cohen

La différence cruciale et bénéfique d'avec les modèles neurofeedback précédents est que lors de l'utilisation NeurOptimal il n'y a pas nécessité d'un diagnostic. En effet, NeurOptimal est conçu pour donner les informations au cerveau sur ce qu'il vient de faire et c'est lui-même qui utilise  cette information pour se réorganiser.

La musique (ou le film) joue en permanence lorsque le cerveau est en marche "sur la bonne voie", mais dès que NeurOptimal détecte que le cerveau n’est pas dans son meilleur rendement, la rétroaction est fournie au cerveau par une très brève interruption de la musique (ou du film) diffusée.

NeurOptimal donne ainsi l'occasion au cerveau de s’adapter en réponse à cette nouvelle information. Cette perspective dynamique est extrêmement différente des autres systèmes de neurofeedback traditionnels.

Neurofeedback Optimal Valerie Cohen à Tel-Aviv en Israël

Neurofeedback Optimal Valerie Cohen à Tel-Aviv en Israël

Avec NeurOptimal le cerveau est tout simplement en interaction adaptative.Les changements se produisent dans le cadre d'un principe d'auto-organisation intrinsèque et non dans une contrainte imposée artificiellement.

Le ciblage dynamique  de NeurOptimal aide naturellement le cerveau à se libérer aux endroits "noués".

Herbert Benson

On s'intéresse à la réaction de détente surtout quand elle ne se produit pas naturellement et que l'organisme souffre d'être maintenu trop longtemps en état de stress. Ce qui arrive notamment dans les cas de douleurs chroniques et de stress persistant, liés principalement à notre mode vie contemporain. C’est également le cas quand on subit un stress ponctuel important, que ce soit la perte d’un être cher, des discordes avec son conjoint ou un conflit avec son patron.

Il existe donc des circonstances où il devient nécessaire d’inciter, de l’extérieur, le système nerveux à mettre en marche la réaction de détente. De tout temps, ce fut justement le rôle des diverses techniques de relaxation (et, plus récemment, de façon artificielle, celui des anxiolytiques).

Herbert Benson, M.D., est Directeur Emérite du Benson-Henry Institute (BHI), et Professeur associé de Médecine à l’Harvard Medical School.

Le Dr. Benson est l’auteur ou le co-auteur de plus de180 publications scientifiques et de 12 livres:

The Relaxation Response, 1975
The Mind/Body Effect, 1979
Beyond the Relaxation Response, 1984
Your Maximum Mind, 1987
The Wellness Book, 1992
Timeless Healing: The Power and Biology of Belief, 1996
The Relaxation Response - Updated and Expanded (25th Anniversary Edition), 2000
The Breakout Principle, 2003
Mind Over Menopause, 2004
Mind Your Heart, 2004
The Harvard Medical School Guide to Lowering Your Blood Pressure, 2006
Relaxation Revolution, 2010

Le Dr. Benson est un pionnier dans la médecine corps/esprit.  En 35 ans de carrière, il a mis en évidence, et il a défini de façon toujours plus précise la « Réponse de Relaxation ». Il continue à enseigner et à faire des recherches sur les traitements efficaces pour contrecarrer les effets négatifs du stress. Son champ de recherches s’étend du laboratoire, à la clinique mais aussi au domaine des expéditions en Asie.

Beggs et Plenz

L’activité normale spontanée (sans stimuli externes) des cortex de rats vivants.

Un objectif majeur des neurosciences est d'élucider les mécanismes de traitement de l'information corticale et le stockage.

Les travaux antérieurs de ce laboratoire (Beggs et Plenz, 2003) a révélé que la propagation des potentiels de champs locaux (LFP) dans les circuits corticaux pourrait être décrite par les mêmes équations qui régissent les avalanches. Considérant que les études de modélisation suggèrent que ces "avalanches neuronales" sont optimales pour la transmission de l'information, il n'était pas clair quel rôle quel rôle ils pourraient jouer dans le stockage de l'information.

Les travaux de nombreux autres laboratoires ont montré que les structures corticales peuvent générer des modèles reproductibles spatio-temporels de l'activité qui pourrait être utilisée comme substrat pour la mémoire. L’équipe de Beggs et Plenz montre que, bien que les avalanches neuronales n'ont duré que quelques millisecondes, leurs modèles spatiotemporels sont également stables et reproductibles de façon significative, même plusieurs heures plus tard.

Pour étudier ces questions, sont cultivées des coupes coronales du cortex de rat pendant 4 semaines avec des tableaux de microélectrodes 60-canaux et enregistré spontanée LFP extracellulaire en continu pendant 10 heures. Utilisation de regroupement sur la corrélation et une fonction de contraste mondiale, nous avons constaté que chaque culture produit spontanément corticale 4736 '2769 (moyenne écart-type) avalanches neuronale par heure qui sont regroupées en 30 '14 familles statistiquement significative des tendances spatio-temporelles.

En 10 h d'enregistrement, plus de 98% de l'information mutuelle partagée par ces modèles d'avalanche ont été retenus. La stabilité à long terme, la diversité et la précision temporelle de ces avalanches indiquent qu'elles répondent à plusieurs des exigences attendues d'un substrat pour la mémoire et qu’elles pourraient jouer un rôle central dans la transmission de l'information à la fois et le stockage au sein des réseaux corticaux.

Jean-Jacques Kupiec

La théorie de l'ontophylogénèse.

Jean-Jacques Kupiec est chercheur en biologie et en épistémologie au centre Cavaillès de l'Ecole Normale Supérieure de Paris. Il s'était fait connaître du public cultivé en publiant avec Pierre Sonigo ce qui fut une sorte de coup de tonnerre dans le ciel encore serein de la biologie moléculaire et du déterminisme génétique : "Ni Dieu ni gène. Pour une autre théorie de l'hérédité" (Seuil, 2000, réédité en 2003).
Depuis Jean-Jacques Kupiec a poursuivi ses recherches, afin de développer la théorie, ou si l'on préfère, le paradigme de l'ontophylogénèse. Dans cette ligne de pensée, l'ouvrage "L'origine des individus" constitue un travail considérable visant à faire connaître le phénomène d' "expression stochastique des gènes" dont l'auteur a été indiscutablement le premier à proposer un modèle explicatif, ceci dès 1980.

Pour en savoir plus cliquez-ici

Valérie Cohen est praticienne certifiée et exerce à Tel-Aviv
pour un bilan et une première séance sans engagement 
Appelez Valérie Cohen au  053 708 68 36

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi