Netanyahu offre un drapeau israélien en teinture traditionnelle, le tekhelet, à Mike Pompeo 

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
un fil bleu azur sur leurs châles de prière.

Netanyahu offre le drapeau israélien réalisé en teinture traditionnelle à Mike Pompeo 

"Tekhelet ou bleu azur est le symbole de l'identité juive depuis des milliers d'années, et ce n'est pas un hasard s'il a été choisi pour représenter le drapeau de l'état d'Israël."

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a offert au secrétaire d'État américain Mike Pompeo un cadeau unique issu de l'héritage juif traditionnel: un drapeau israélien joliment encadré avec des rayures et une étoile de David qui ont été teints avec le colorant bleu biblique authentique, le tekhelet . Pompeo a reçu le cadeau lors de son récent voyage en Israël, qui était son premier voyage à l'étranger depuis le début de la pandémie de coronavirus.

« Tekhelet est un symbole de l'identité juive depuis des milliers d'années, et ce n'est pas un hasard s'il a été choisi pour représenter l'État d'Israël sur son drapeau, qui évoque le tallit (châle de prière)», explique Joel Guberman, PDG et co -fondateur de Ptil Tekhelet, l'organisation qui a réalisé le cadeau.

«Les fondateurs de notre organisation sont des olim (immigrants) de Russie et des États-Unis et nous avons toujours considéré le tekhelet comme un facteur d'union. Tekhelet rassemble l'ancien et le moderne, la Torah et la science, et est le fil conducteur qui relie tous les Juifs du monde entier. Le cadeau met en évidence le lien fort et éternel entre Israël et l'Amérique. »
Dans la Bible , le tekhelet joue un rôle important dans les ornements du Grand Temple, notamment pour les rideaux et les vêtements du grand-prêtre. De plus, les Juifs ont l'obligation  dans la prière du Shema d'avoir dans les franges, les "tsisits, "de leur châle de prière , un fil bleu azur issu d'un colorant naturel de l'encre d'un animal aujourd'hui disparu.
Il y a environ 1300 ans, le secret de cette couleur bleue singulière le tekhelet a été perdue pour le monde,également l'identité de la mystérieuse créature marine qui produisait le colorant.

Les juifs continuaient de porter des tsitsit , mais avec seulement des cordes blanches, ils n'étaient pas en mesure de respecter le commandement dans sa forme la plus complète. 

Les progrès récents de la chimie et de l'archéologie ont aidé à déterminer la source authentique du tekhelet et ont conduit au rétablissement de la pratique. Aujourd'hui, beaucoup à travers le monde portent une fois de plus un tekhelet , un fil bleu azur sur leurs châles de prière.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi