Netanyahu : nous sommes sur le point de perdre les élections

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Netanyahu : nous sommes sur le point de perdre les élections

"Nous sommes sur le point de perdre la bataille", a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un entretien spécial avec Israel Hayom, juste avant les élections. Nous avons découvert hier soir des données inédites. Il y a ici le même renversement de situation qu’en 2015. "

Netanyahu poursuit et ajoute: "Alors qu’en 2015 la gauche était insouciante et la droite était mobilisée pour voter, c’est le contraire qui se produit aujourd’hui. Lorsque l’on demande dans les sondages combien de personnes ont l'intention de voter, la gauche obtient 100%. Pas 99,2% – mais 100%. Tout le monde y va. Et à droite, nous voyons un pourcentage considérablement inférieur (environ 80%). La différence en pourcentage est d'environ cinq sièges. "

Netanyahou est inquiet. Peut-être même nerveux. Lors de l'une des nuits de la semaine dernière, Netanyahu et ses conseillers de campagne, y compris des sondeurs, se sont réunis et ont conclu que le problème de la droite - et en particulier du Likoud - était l’insouciance.

C'est la question qui décidera des élections, pense Netanyahu. "L’absentéisme des électeurs pourraient nous ôter deux sièges supplémentaires. Avec ces écarts, on peut perdre le bloc, et l'écart entre nous et Lapid-Gantz peut atteindre cinq sièges", a déclaré le Premier ministre.

Sur la question de savoir si le Likoud va perdre à cause de ces chiffres, Netanyahu a déclaré: "Nous allons très certainement perdre". La personne qui a payé le prix le plus fort lors de la campagne électorale au cours des deux derniers mois est le fils du Premier ministre, Yair. Benjamin Netanyahu le soutient: "Mon fils fait constamment face à des vagues de calomnies et ne laissera personne piétiner son image. Même quand il était enfant, il était parodié. Il ne pliera pas. "

"Ces attaques viennent de mes critiques politiques. Je regrette qu'il doive vivre cette vie de tempêtes politiques. On abîme son image. On le met devant un peloton d'exécution", a-t-il déclaré.

Nous avons demandé au Premier ministre quels étaient ses candidats préférés pour le ministère des Finances et celui de la Défense. "Ce n'est pas intéressant du tout", répond Netanyahu. "Je ne vendrai pas la peau de l'ours car l'ours sera avec eux, si la droite ne revient pas à la raison."

Le Premier ministre a souligné que "si les électeurs du Likoud ne reviennent pas à la raison, nous perdrons les élections. Le public de droite ne comprend pas que non seulement ce n’est pas dans la poche, mais que c'est dans leur poche à eux. Parce qu'ils se battent avec le couteau entre les dents. Et notre peuple est content de lui. S'ils ne comprennent pas qu'ils doivent se rendre aux urnes, tous nos succès seront anéantis. "

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi