Israël: Netanyahu soutient le projet de loi de la Grande Jérusalem

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: Netanyahu soutient le projet de loi de la Grande Jérusalem

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis son soutien au projet de loi de la Grande Jérusalem, qui équivaut à une annexion de-facto de 19 localités juives de Judée Samarie autour de la capitale du pays, y compris Ma'aleh Adumim.

"Ce lieu fera partie de l'état d'Israël", a déclaré mardi le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une visite dans la ville qui compte plus de 38 000 habitants.

«Je soutiens le projet de loi de la Grande Jerusalem qui permettra à la ville de se développer de plusieurs façons», a déclaré Netanyahu à ce sujet. Il a été rédigé par le député du Likud Yoav Kisch et promu par le ministre des Transports, Yisrael Katz. Netanyahou a parlé du projet de loi lors d’une réunion avec les chefs d'entreprise, puis avec la faction du Likoud, qui s’est spécialement réunie à Ma'aleh Adumim.

"Je suis en train de placer Ma'aleh Adumim dans les limites de Jérusalem dans le contexte du projet de loi de la Grande Jérusalem", a déclaré Netanyahou.

Le Premier Ministre s'est engagé à construire 4 000 nouvelles maisons dans la ville, principalement sur un terrain vague au bord de la ville, à côté du parc industriel Mishor Adumim.

"Nous allons intensifier l'élan pour développer Ma'aleh Adumim. Nous allons construire des milliers d'unités de logement ici. Nous ajouterons les zones industrielles nécessaires pour permettre le développement accéléré de cet endroit", a-t-il ajouté.

"C'est un moment historique", a déclaré Yisrael Katz après la réunion, ajoutant qu'il avait l'intention d'amener le projet de loi devant le Comité législatif ministériel pour approbation dans les deux premières semaines suivant l’ouverture de la session d'automne de la Knesset.

La Grande Jérusalem

La Grande Jérusalem

Si elle était approuvée, la loi placerait 19 localité juives, y compris celles du Gush Etzion et de Givat Ze'ev, dans les limites d'une nouvelle région métropolitaine de Jérusalem. Le nouveau concept gouvernemental pour Jérusalem est basé sur la structure existante de la grande métropole de Londres. Les localités juives de Judée-Samarie autour de Jérusalem conserveraient leur autonomie mais auraient le droit de vote dans la mairie de la ville.

Le maire de Ma'aleh Adumim, Benny Kashriel, a ajouté qu'il existerait un comité municipal commun qui traiterait des problèmes du tourisme et des centres médicaux.

On estime que plus de 125 000 Israéliens dans les localités situées juste à l'extérieur de Jérusalem. Le projet de loi créerait également des municipalités indépendantes pour quelques 100 000 Arabes israéliens vivant dans les limites municipales de Jérusalem, mais en dehors de la barrière de sécurité.

Après la réunion, le maire Benny Kashriel a déclaré: "Netanyahou nous a promis que Ma'aleh Adumim est une partie juridique d'Israël. La construction se poursuivra dans cette ville, car elle est très importante pour la sécurité de Jérusalem, la capitale d'Israël ".

La vice-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a déclaré avoir également soutenu le projet de loi de la Grande Jérusalem et se félicitait que Netanyahou se soit engagé publiquement à l'appuyer.

L'impact de la législation, a déclaré Hotovely, "implique d'appliquer la loi israélienne sur Ma'aleh Adumim et sur le Gush Etzion, qui entourent Jérusalem. La chose la plus importante est de s'assurer que tout le monde se rende compte que Jérusalem restera unie ".

Le député Yehuda Glick a déclaré que la faction du Likoud de la ville a déjà fait une déclaration stipulant que Ma'aleh Adumim faisait partie de Jérusalem.

"Tout ce qui est ici, c'est une partie de Jérusalem, une partie d'Israël. Nous allons accélérer ici la construction de façon significative. Le Premier ministre a annoncé aujourd'hui que nous allions investir plusieurs millions de dollars, des milliards de shekels ici, pour élargir les routes, et pour ajouter plus de bâtiments. « Mettre en œuvre la loi israélienne sur toute la Judée et la Samarie est un bon début", a ajouté Glick.

Glick a déclaré que la question de l'E1 n'a pas été soulevée lors de la réunion des factions du Likoud. L’E1 est une partie non développée de la ville sur le côté opposé à la Route 1. Les États-Unis et la communauté internationale ont exercé une pression sur Israël pour ne pas construire dans ce domaine, craignant que cela n'empêche la création d'un Etat palestinien viable.

Au cours des 23 dernières années, tous les premiers ministres depuis Yitzhak Rabin ont promis à Kashriel de construire à E1, mais aucun ne l’a fait.

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi