Coupe du Monde 2018: sept histoires juives à surveiller

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Coupe du Monde 2018: sept histoires juives à surveiller

Bien que la popularité du football semble être en hausse aux États-Unis, l’intérêt pour la Coupe du monde de cette année pourrait être un peu un déclin pour les Juifs américains qui aiment regarder ce sport. L'équipe masculine des États-Unis n'a pas réussi à se qualifier pour le tournoi quadriennal pour la première fois depuis 1986, et il n'y a pratiquement pas de Juifs impliqués dans les jeux cette fois-ci.

Pourtant, il y a beaucoup de scénarios juifs entourant l'événement international, qui se déroule en Russie et commence jeudi. Lisez la suite pour rattraper votre retard avant le début de la compétition.

La Colombie a un entraîneur juif.

Jose Pekerman, 68 ans, est l'entraîneur argentin de l'équipe colombienne  qui a vu son niveau de jeu augmenter au cours de la dernière décennie. Petit-fils d'immigrants ukrainiens, Pekerman a commencé sa carrière de footballeur au club de jeunesse juif Maccabi local à Entre Rios, une province au nord de Buenos Aires.

À un moment donné, il a vécu à Villa Crespo, un quartier juif de Buenos Aires. Il a joué au football professionnel pendant sept ans, mais sa carrière en tant qu'entraîneur a été beaucoup plus remarquable. De 2004 à 2006, il a dirigé l'équipe argentine, une puissance pérenne. (Il était l'entraîneur qui a sélectionné un jeune nommé Lionel Messi pour sa première Coupe du Monde.) Pekerman a démissionné après la défaite de l'Argentine aux quarts de finale de la Coupe du monde 2006, mais six ans plus tard, il a été choisi pour diriger les Colombiens.

Avant la Coupe du Monde 2014, la Colombie ne s'était pas qualifiée pour le tournoi depuis 1998, mais elle a atteint les quarts de finale avec son nouvel entraîneur. Pekerman, qui a reçu la nationalité colombienne après que l'équipe se soit qualifiée en 2014, a déclaré que le retour de la Colombie à la Coupe du Monde était "l'une des plus grandes joies de sa vie".

L'annonceur qui a rendu célèbre "¡GOOOOOOOAL!" Est juif.

Bien qu’Andrés Cantor, un juif argentin qui a grandi en Amérique, n'ait pas inventé ce mot ridiculement long, il l'a certainement popularisé. (Il rappelle étrangement un long son de shofar.) Cette Coupe du monde sera la neuvième de Cantor en tant que commentateur, et il servira comme annonceur principal pour le réseau Telemundo de langue espagnole. Les grands-parents roumains et polonais de Cantor ont fui l'Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Lors de cette Coupe du Monde, Cantor sera rejoint par son fils de 24 ans, Nico, également journaliste sportif. Nico a déclaré au Washington Post la semaine dernière: "J'essaie de trouver ma propre voix. "

Israël ne s'est pas qualifié, mais deux joueurs ont des racines en Israël.

Comme la dernière Coupe du Monde, et d'ailleurs chaque Coupe du Monde en dehors de celle de 1970, Israël ne s'est pas qualifié cette année. Lors de la compétition de 1970 au Mexique, Israël s'est qualifié comme équipe asiatique, mais peu de temps après il a été expulsé de la Confédération asiatique de football en raison de la pression politique de ses voisins arabes.

Depuis lors, Israël a dû concourir et se qualifier dans la division européenne - une tâche beaucoup plus difficile. Donc, alors qu'il n'y a pas de joueurs israéliens dans la Coupe du Monde, deux jouant pour des clubs en Israël seront en compétition. John Ogu, un milieu de terrain pour Hapoel Beersheva, fait partie de l'équipe nigériane et Predrag Rajkovic, gardien de but du Maccabi Tel Aviv, joue pour la Serbie. Alors, peut-être que soutenir le Nigeria ou la Serbie pourrait être un peu comme encourager Israël.

Un célèbre joueur juif devenu commentateur sera dans l'équipe de Telemundo.

L'ancien footballeur argentin Juan Pablo Sorin s'adresse aux médias à Costa do Sauipe, au Brésil, le 5 décembre 2013. (Buda Mendes / Getty Images)

L'ancien footballeur argentin Juan Pablo Sorin s'adresse aux médias à Costa do Sauipe, au Brésil, le 5 décembre 2013. (Buda Mendes / Getty Images)

Juan Pablo Sorín, aujourd’hui âgé de 42 ans, était un joueur célèbre pour l'Argentine qui était le capitaine de l'équipe de Coupe du Monde de son pays en 2006, lorsque Pékerman était entraîneur-chef. Il a joué dans certaines des meilleures équipes européennes, dont Barcelone, la Juventus, le Paris Saint-Germain et Villarreal, avant de prendre sa retraite en 2009. Il a commencé à travailler comme expert en 2012 et apportera des commentaires pour Telemundo cette année.

La porte de Jaffa à Jérusalem sera transformée en but de football durant les demi-finales.

Un organisme à but non lucratif appelé Kulna Yerushalayim organisera une compétition à la porte de Jaffa, l'une des sept entrées de la vieille ville de Jérusalem, où les jeunes résidents juifs et arabes de Jérusalem tenteront de marquer des buts dans des cages bien gardées. L'organisateur, Dror Amedi, espère qu'un gardien de but important (Gianluigi Buffon, Oliver Kahn, Fabien Barthez, Iker Casillas ou Peter Schmeichel) participera à l'événement.

Amedi a expliqué au Times of Israel: «Notre but est de prendre un événement qui unit le monde et est devenu un symbole de fraternité entre les nations, la Coupe du monde de football, et l'utilise pour créer des liens entre les jeunes juifs et arabes en Israël. Pendant la fusillade, la Coupe du Monde sera diffusée sur les murs de la Vieille Ville.

Il y a une application pour les touristes juifs en visite en Russie

L'application, appelée "soccer-hay", possèdera un guide pour dénicher des synagogues, des rabbins locaux et de la nourriture kasher. Il est disponible pour iOS et Android. De plus, selon Chabad.org, le Centre communautaire juif de Moscou hébergera quotidiennement un bureau d'information multilingue. Il est difficile d'estimer le nombre de touristes juifs qui participeront au tournoi, mais l'Association internationale des agences de voyages sportifs affirme que 10 000 Israéliens feront le voyage.

Israël pourrait-il diffuser la Coupe du Monde à la télévision gratuitement dans le monde arabe?

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé en mars que le radiodiffuseur national du pays projette de montrer le tournoi en arabe gratuitement à ses voisins. L’initiative aiderait les fans dans des pays comme l'Egypte, qui se qualifient pour la Coupe du Monde mais qui n'achètent pas de droits pour diffuser les matchs. Le monopole du Qatar sur les droits en langue arabe du tournoi a rendu le visionnement du tournoi en arabe coûteux pour les fans de tous les pays.

Cependant, la FIFA, le corps du football international, a démonté l'idée d'Israël, selon un communiqué rapporté par The Jerusalem Post. "L'Israel Broadcasting Corporation ... n'est pas autorisée à diffuser le contenu de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 (y compris toute couverture de match) en dehors d'Israël. [Qatar] beINSPORT [sic] est le détenteur exclusif des droits médias pour la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord ", peut-on lire dans le communiqué. Israël n'a pas commenté le drame depuis mars.

Source : Jta.org

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi